Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les gestions votent toujours plus aux assemblées générales
information fournie par Newsmanagers11/04/2022 à 11:30

(NEWSManagers.com) - L’AFG, l'Association française des gestionnaires d'actifs, se félicite d’une forte progression (+12%) du vote de ses membres aux assemblées générales 2021 dans un contexte de digitalisation du vote. Elle publie ce lundi la vingtième édition de son enquête annuelle sur l’exercice des droits de vote par les sociétés de gestion (SGP). Cette hausse est même de 30% pour les AG de sociétés nord-américaines, et de 16% pour les AG japonaises.

Dans la perspective d’un retour aux assemblées en présentiel en 2022, l’AFG souhaite que « la possibilité d’une interaction avec les actionnaires pendant l’AG par le biais des questions continue à se développer », souligne le communiqué.

Contestation en hausse

Les gestions continuent à s’opposer aux rémunérations des dirigeants lorsqu'elles les jugent déconnectées de la performance. Les SGP ont exprimé au moins un vote «contre» à près de trois quarts des AG françaises, et aux deux tiers des AG étrangères. En particulier, près de 40% des résolutions afférentes aux rémunérations des dirigeants ont été contestées (contre 35% en 2020). Une opposition qui monte à 54% en Amérique du Nord, où les rémunérations sont loin d’être alignées sur les performances de l'entreprise.

Désormais, 37% des SGP (contre 26% en 2020) rendent public, en totalité ou en le détail de leurs votes. « Cette pratique en croissance permet de mettre en avant les bonnes pratiques de vote des sociétés de gestion françaises, notamment leurs engagements », constate l’AFG.

Par ailleurs, le dialogue avec les sociétés se développe tout au long de l’année sur des sujets de gouvernance, environnementaux ou sociaux. Ce dialogue constructif a « par exemple conduit en 2021 des émetteurs à apporter des modifications sur leurs projets de résolutions, ou des informations supplémentaires notamment sur la politique de rémunération, le ratio d’équité, les niveaux des rémunérations variables et les critères de performance des dirigeants », relève l’AFG.

L'association invite enfin à la vigilance sur les mécanismes de nature à réduire les droits des actionnaires, comme l’instauration de droit de vote multiple.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.