Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les gestionnaires anglo-saxons ont principalement racheté des boutiques en 2021
information fournie par Newsmanagers05/01/2022 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Le marché des fusions et acquisitions en gestion d'actifs a été un peu moins actif en 2021 sur la scène internationale, par rapport à 2020. Exit les rachats à plus de 7 milliards de dollars, comme celui d'Eaton Vance par Morgan Stanley. Les Anglo-saxons sont toutefois restés les moteurs de la consolidation, tant sur leurs marchés domestiques qu'en Europe continentale et en Asie.

Le principal rapprochement de l'année est à mettre au crédit de Goldman Sachs, qui a racheté le Néerlandais NN Investment Partners pour 1,6 milliard d'euros. La banque américaine, qui possède notamment Goldman Sachs AM, a mis la main sur 355 milliards de dollars sous gestion et 70 milliards sous conseil, pour faire grimper ses encours sous supervision à 2.300 milliards. Dans le même temps, la grande banque de détail américaine Wells Fargo s'est délestée de sa filiale de gestion auprès des fonds de capital-risque GTCR et Reverence Capital Partners pour 2,1 milliards de dollars. Elle a été, depuis, renommée Allspring.

Acquisitions ciblées d'expertises

Ces achats de grandes maisons généralistes sont toutefois restés rares. Les acteurs majeurs de la gestion d'actifs anglo-saxonne ont plutôt cherché à compléter leurs expertises en rachetant des boutiques et des équipes spécialisées. L'opération la plus chère dévoilée durant l'exercice concerne l'américain T. Rowe Price, qui a déboursé 4,2 milliards de dollars pour le spécialiste new-yorkais du crédit alternatif Oak Hill Advisors (53 milliards de dollars d'encours). Ce prix élevé témoigne du besoin des grandes maisons d'accumuler ce type de stratégies de niche très rentables sur leurs linéaires. Comparativement, Pendal Group, la maison-mère de JO Hambro Capital Management, a acheté la totalité des parts de Thompson, Siegel & Walmsley, un gérant actions long only américain pesant 23,6 milliards de dollars, pour seulement 320 millions de dollars.

Deux sociétés se sont montrées particulièrement entreprenantes sur ce segment. Il s'agit de Franklin Templeton et Schroders, avec trois opérations chacun.

Pour Franklin Templeton, aux Etats-Unis :

Lexington (34 milliards de dollars d'encours), une société active dans l'acquisition de participations de seconde main dans des fonds de private equity, pour 1,75 milliard de dollars ;

O'Shaughnessy AM (130 milliards), une société de gestion quantitative ;

Et l'équipe crédit investment grade d'Aviva Investors basée dans le pays (7,5 milliards).

Pour Schroders :

Greencoat Capital, une société de gestion d'infrastructures renouvelables en Europe, pour 358 millions de livres ;

Le pôle solutions du Britannique River and Mercantile (42 milliards de livres sous gestion), pour 230 millions de livres.

Et RF Eclipse, une société australienne dédiée aux prêts immobiliers commerciaux.

Boulimie

Dans le reste du monde, l'italien Azimut et le français iM Global Partner ont fait preuve de boulimie, avec respectivement cinq et trois acquisitions. Le premier a diversifié ses activités dans des pays où il est déjà présent en prenant 30% du capital-risqueur transalpin P101 SGR, 55% du gérant de fortune américain Sanctuary Wealth Group, en rachetant les gérants brésilien MZK Investimentos et mexicain Kaan Capital, et les activités de fintech et de structuration de finance alternative pour les petites et moyennes entreprises de l'Italien Epic.

La société de Philippe Couvrecelle s'est, elle, concentrée sur les Etats-Unis, avec la prise de 42 % d'Asset Preservation Advisors (4,8 milliards de dollars d'actifs), spécialisée dans la gestion de portefeuilles d'obligations municipales, celle de 45% du gérant global-macro Richard Bernstein Advisors, ainsi que la majorité du capital de Litman Gregory (6 milliards d'encours dont 2 milliards en gestion de fortune). IM Global Partner a par ailleurs accueilli deux nouveaux actionnaires, IK Investment Partners et Luxempart, qui ont racheté en février une partie des actions détenues par Eurazeo et la totalité de celles du duo Dassault/La Maison.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.