1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les fonds diversifiés ont-ils encore une utilité ?

H24 Finance pour Boursorama05/12/2018 à 15:00

Les fonds diversifiés n'ont pas bien fonctionné en 2018 : pourquoi n'ont-ils pas amorti la baisse alors qu'ils sont diversifiés??

Les fonds diversifiés n'ont pas bien fonctionné en 2018. On ressent de la part des investisseurs un peu de déception sur les fonds diversifiés, flexibles et patrimoniaux. Pourquoi n'ont-ils pas amorti la baisse ?

Dans les approches multi-actifs, la diversification sur le long terme a aidé, pendant les vingt dernières années, à générer la même performance que les actions avec un risque deux fois moindre. « Le problème dans cet environnement, comme cela a été le cas en 2015, est que la diversification peut être un poids quand l'ensemble des actifs génère une performance négative » explique Guilhem Savry, responsable Macro et Allocation Dynamique chez Unigestion AM.

Cette année, la surperformance des actions américaines a ainsi pénalisé les gérants qui n'avaient pas misé sur ce segment.

Ces fonds ont-ils encore une raison d'être ?

Traditionnellement, les gérants de fonds flexibles visent à générer 2/3 de la performance haussière et ne subir que le tiers d'un marché baissier. Un discours répété à l'usure ces dernières années, mais la dispersion des marchés a rebattu les cartes et l'effet inverse s'est produit. Par exemple, vous obteniez plutôt 2/3 de la baisse et 1/3 de la hausse si vous n'aviez pas les 5 meilleures valeurs du CAC 40.

Faut-il pour autant remettre en cause ces fonds flexibles, notamment ceux identifiés comme étant les plus « prudents » ? « Sincèrement, je me dis qu'ils ne servent à rien ou pas loin, dans cette configuration de marché. Ce qui est d'autant plus frustrant pour nos clients, qui quand ils décident de prendre peu de risque, ne s'attendent pas nécessairement à avoir des performances de ce niveau alors même que leurs portefeuilles plus risqués fonctionnent mieux sur la période » se confie un conseiller en gestion de patrimoine.

L'AMF avait d'ailleurs modifié sa doctrine à la suite de la consultation publique lancée en 2016 sur la suppression des classifications des fonds. La classification « Diversifié » a été supprimée au 31 décembre 2017, sans possibilité de maintien optionnel après cette date, et le terme « prudent » s'est raréfié.

Attention, flexible ne veut pas dire essayer d'éviter les baisses et capter les hausses à court terme. « Ceci est du market timing, exercice le plus souvent vain. La flexibilité doit s'apprécier sur l'ensemble du cycle » estime Didier Bouvignies, Associé-Gérant chez Rothschild & Co AM.

Finalement qu'est-ce qu'un fonds patrimonial ? Un fonds qui ne baisse pas ? Non, car faire 0% pendant 10 ans et ne pas baisser, cela revient à s'appauvrir. Un fonds patrimonial doit donc supporter des choix de gestion qui permettent d'assurer un objectif sur un horizon de placement long. Un fonds patrimonial c'est également choisir les actifs qui ont les meilleures perspectives de rendement sur le long terme.

Pourquoi un fonds diversifié plutôt qu'un fonds pur actions ?

Pour autant, ces fonds diversifiés semblent garder encore beaucoup de crédit auprès des maisons de gestion. « On va vivre des marchés très volatils, en tout cas des marchés incertains dans un cadre de retrait de liquidités, et l'avantage des diversifiés est qu'ils peuvent justement être flexibles » rappelle Chaguir Mandjee, Directeur de la Gestion chez Haas Gestion.

Il existe cependant autant de diversifiés que de maisons de gestion. Certaines sociétés comme Carmignac Gestion ont pour particularité une flexibilité extrême et très réactive. D'autres déterminent leur exposition  aux actions par rapport aux valorisations comme Amiral Gestion qui fait évoluer son allocation en fonction du PE de Schiller. « On a tous dans nos gènes l'envie d'acheter des actions quand les marchés sont chers et de vendre quand on souffre mais c'est un comportement destructeur de valeur » considère Raphaël Moreau, Gérant actions au sein de la boutique française.

Mais en quoi les fonds diversifiés sont adaptés à l'environnement actuel ? Les sociétés de gestion misent sur la recorrélation des actifs qui s'opèrent mais ils considèrent aujourd'hui que le fonds diversifié le plus adapté est « l'équilibré » et non « le prudent ». Les gérants peuvent y mixer leur poche actions avec du cash plutôt que des obligations, avec de meilleures perspectives de performance compte-tenu du pessimisme affiché sur la classe d'actifs. « La meilleure défense, c'est le cash ! Si vous supportez un peu de risque, vous avez les actions, mais le compartiment obligataire n'est pas intéressant » confirme Stéphane Furet, Directeur Général de Dorval AM.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer