Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les CGPI confiants en leur avenir, placé sous le signe du digital

Newsmanagers21/09/2017 à 13:00

(NEWSManagers.com) -

A l'approche de leur rendez-vous annuel à Patrimonia à Lyon les 28 et 29 septembre, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) affichent un moral au beau fixe. Dans un environnement où la transformation digitale ne fait manifestement plus office d'épouvantail anxiogène. L'embellie observée depuis 2014 se poursuit, les prévisions de collecte sont très optimistes pour l'année en cours et les perspectives de développement sont inégalées depuis 2010, indique la 11ème édition du Baromètre du marché des CGPI publié par BNP Paribas Cardif et mené avec Kantar TNS. De son côté, Patrimonia a réalisé une étude auprès de plus de 300 conseillers en gestion de patrimoine qui souligne que 2018 s'annonce comme un " bon millésime" pour l'activité des CIF, 80% des interrogés se disant optimistes pour l'année prochaine.

Les deux enquêtes relèvent que c'est la réglementation qui demeure un enjeu incontournable. Selon Patrimonia, 49% des sondés considèrent être prêts à la mise en oeuvre de la directive MiFID 2 mais ils sont 67% à estimer qu'ils ne sont pas prêts pour le règlement européen PRIIPs (Packaged Retail and Insurance-based Investment Products) et 58% à ne pas être sereins quant à l'application de la DDA (directive de distribution des assurances). " La réglementation est bien le sujet principal de nos membres. L'année 2018 sera, en effet, une année où un grand nombre de textes européens doivent rentrer en vigueur. C'est pourquoi l'Anacofi avec la CSCA et l'AGEA (1) se sont dernièrement mobilisées pour demander le report d'un an de la date butoir de transposition de la DDA" , a souligné David Charvet, président de l'Anacofi.

Le défi de la transformation digitale est également de taille mais cette mutation imposée par le numérique s'avère plutôt bien engagée par les professionnels puisque, selon Patrimonia, 56% ont déjà entamé la digitalisation de certaines de leurs activités, 6% l'ont finalisée et 24% la prévoient pour 2018. Selon le Baromètre BNP Paribas Cardif, le digital vient fortement impacter l'environnement des CGPI et leur manière de travailler au quotidien : ils sont 73% à considérer que le digital rend plus accessibles les diagnostics clients et les simulations en ligne et 70% qu'il simplifie la souscription des contrats.

En parallèle, relève le Baromètre, 74% des conseillers constatent que leurs clients sont de plus en plus informés grâce au digital : 43% des clients des CGPI recherchent de façon autonome des informations sur la gestion de patrimoine. Leurs recherches n'ont pas pour objectif de contrôler les choix de placement de leur conseiller. Elles se font avant tout par curiosité (91%), pour obtenir un complément d'information (83%) ou encore pour mieux comprendre ce qui leur a été conseillé (79%).

Face à cette montée en puissance du digital, plus de 8 CGPI sur 10 (82%), indique le Baromètre, considèrent qu'ils est important, voire indispensable, d'investir dans la transformation digitale de leur activité. Dans ce contexte, les robo-advisors sont considérés comme une opportunité par un CGPI sur deux (52%) et près de la moitié des CGPI (45%) sont d'ailleurs prêts à les utiliser ou les utilisent déjà pour améliorer le conseil apporté à leurs clients. Seuls 8% des CGPI considèrent les robo-advisors comme une menace susceptible de concurrencer leur activité. D'un autre côté, la notoriété des plateformes de conseil automatisées progresse auprès des clients des CGPI mais elle reste limitée : 38% des clients en ont déjà entendu parler contre 31% en 2016. Et l'utilisation des robo-advisors reste à un niveau très faible et leur potentiel stagne chez les clients puisque, selon le Baromètre, 13% d'entre eux seraient prêts à les utiliser contre 16% en 2016. Le contact humain reste privilégié par 97% des clients des CGPI. " L'arrivée des nouvelles générations ultra-connectées devrait accroître la place du digital sans pour autant remettre en cause l'importance de la relation humaine" , estime Jean-Christophe Boccon-Gibod, responsable Partenariats et Digital Business de BNP Paribas Cardif France. " Face à cette évolution de la société, la digitalisation est perçue comme une opportunité par les CGPI : les nouveaux outils qui s'offrent à eux vont leur permettre de renforcer le lien qu'ils entretiennent avec leurs clients tout en facilitant leur travail au quotidien" , conclut-il.

(1) Anacofi : Association nationale des conseils financiers; CSCA : Chambre Syndicale des Courtiers d'Assurances ; AGEA : Fédération nationale des syndicats à agents généraux d'assurance

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.446 -3.35%
1931.71 -1.26%
59.2 0.00%
1.168 +0.11%
1.984 +2.80%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.