Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les actions américaines sont 20% trop chères selon Pictet AM

Boursorama09/06/2016 à 14:15

Pictet AM abandonne son optimisme sur les marchés actions à l'approche de l'été et de ses importantes échéances.

La société de gestion Pictet AM, qui faisait partie des plus optimistes sur les perspectives des marchés actions il y a quelques mois, prend un virage à 180 degrés et allège désormais ses positions sur les marchés émergents, restant également méfiante sur les actions américaines.

« Nous abaissons de "surpondérée" à "neutre" notre exposition aux actions mondiales » affirme Pictet AM dans sa dernière note de gestion diffusée jeudi 9 juin.

Emergents : l’attrait se réduit de nouveau

La déclaration a de quoi surprendre lorsque l’on sait que Pictet AM s’affichait comme l’une des sociétés de gestion les plus optimistes de la place de Paris il y a seulement quelques mois. Frédéric Rollin, stratégiste chez Pictet AM, avait notamment justifié en mars 2016 l’intérêt de revenir vers les marchés émergents.

Virage à 180 degrés : « Nous réduisons l'exposition aux actions émergentes à neutre » affirme désormais la société de gestion.

Pictet AM note qu’« En Chine, l'activité économique demeure modérée après un premier trimestre robuste. La croissance du crédit a ralenti en avril, les autorités cherchant à éviter une bulle après l’expansion record des activités de prêts, alors que la consommation et la production industrielle progressaient à un rythme moins soutenu ».

Europe : l’espoir d’une vraie reprise s’essouffle

Plus globalement, les raisons de la prudence de la société de gestion sont « L’éventualité d’une hausse des taux américains cet été, le ralentissement conjoncturel en Chine et (…) les incertitudes concernant le Brexit [qui] pourraient s’amplifier ».

Le Vieux Continent n’est pas seulement bousculé par le scénario d’un hypothétique Brexit : « Solide, l'Allemagne a doublé son taux de croissance au premier trimestre (…) mais les perspectives pour le reste du bloc euro sont plus incertaines: la demande extérieure devrait rester morose et les enquêtes menées auprès des consommateurs et des entreprises suggèrent un possible ralentissement des dépenses des ménages et de l’activité industrielle ».

Les actions européennes restent néanmoins préférées par la société de gestion face aux actions américaines pour d’éternelles raisons de politiques monétaires (BCE ultra-accommodante) mais également de perspectives d’évolution des bénéfices, qui plafonnent aux Etats-Unis.

Etats-Unis : les actions seraient 20% trop chères

« Les marges des entreprises américaines ont en effet atteint des niveaux record et vont subir désormais la pression des hausses de salaire et le resserrement probable des conditions financières » affirme la société de gestion.

Pour cette dernière, les investisseurs américains font preuve d’un excès d’optimisme : « Les actions américaines sont chères par rapport à leurs homologues tant développées qu'émergentes, avec un ratio cours/bénéfices à 12 mois de 17x, soit de 20% supérieur à la valeur d'équilibre suggérée par notre modèle. »

Au sujet de l’économie américaine, Pictet AM entrevoit un rayon de soleil du fait qu’en avril « les ventes de logements neufs [ont] enregistré leur plus forte hausse mensuelle depuis 1992 », avec tout ce que cela implique sur la consommation des ménages. Mais « Nos indicateurs du cycle conjoncturel reflètent un ralentissement de la croissance américaine, dû à l’impact de la hausse du dollar sur les exportations », mentionne la société de gestion.

Marchés : attention aux mois d’été

Dans ce cadre, « L'or, actif défensif généralement performant dans les périodes de volatilité, est relevé de neutre à surpondéré et les obligations restent sous-pondérées ». Pictet AM s’attend donc à un retour de la volatilité sur les marchés actions cet été, après l’accalmie observée au cours des trois derniers mois.

« Les facteurs saisonniers incitent eux aussi à la prudence face aux actions (…) : les actifs risqués sont rarement performants durant les mois d'été », termine la société de gestion.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.