Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Le Grand Paris à la rescousse du BTP
information fournie par Le Revenu 25/01/2017 à 19:09

Le Grand Paris ambitionne aussi de construire 70.000 logements par an sur 25 ans, en recourant à des procédés innovants : maquette numérique, préfabrication, bio-matériaux. (© DR)

Le Grand Paris ambitionne aussi de construire 70.000 logements par an sur 25 ans, en recourant à des procédés innovants : maquette numérique, préfabrication, bio-matériaux. (© DR)

Le Grand Paris Express monte en puissance. Imaginé en 2007-2008, ce projet vise à construire 200 kilomètres de lignes de métro automatiques et 69 nouvelles gares en Île-de-France d’ici 2030. En tenant aussi compte du prolongement des lignes existantes, le budget global ressort à  près de 30 milliards d’euros.

Le Grand Paris ambitionne aussi de construire 70.000 logements par an sur 25 ans, en recourant à des procédés innovants : maquette numérique, préfabrication, bio-matériaux.

Une opportunité historique

Pour les majors du BTP, il s’agit d’une opportunité historique, alors que les grands projets d’infrastructures se raréfient en France : les lignes ferroviaires à grande vitesse le Mans-Rennes et Tours-Bordeaux  – construites respectivement par Eiffage et Vinci – entreront en service cette année. Quant au réseau autoroutier, l’heure est plus à la rénovation et à la modernisation qu’à la construction de nouvelles sections.

Certains travaux du Grand Paris ont déjà démarré. Vinci a débuté à l’été 2016 le chantier de la nouvelle gare de La Défense sous le dôme du Cnit, dans le cadre du prolongement de la ligne E du RER. Montant du contrat : 496 millions d’euros.

Eiffage s’est vu confier le premier tronçon du prolongement de la ligne 14 du métro parisien, qui doit à terme relier Saint-Denis Pleyel au nord de paris à

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

106,40 EUR Euronext Paris -0,61%

1 commentaire

  • 26 janvier 07:04

    La RATP, Le Grand Paris, la SNCF, ..... ont ils vérifié, auprès des sous-traitants puis des sous traitants des nouveaux sous traitants des filiales de Vinci et d'Eiffage, les contrats de travail des ouvriers qui vont bosser ? Pour éviter, tout simplement d'être offusqués de certaines pratiques puis de porter plainte, ces hypocrites !!!


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.