Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le bourbon promis à la plus belle croissance des spiritueux

Reuters 27/04/2017 à 18:47

LE BOURBON PROMIS À LA PLUS BELLE CROISSANCE DES SPIRITUEUX

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le bourbon américain devrait signer la plus forte croissance du marché mondial des spiritueux d'ici à 2020, devant la tequila, le cognac et le scotch whisky, selon la dernière étude réalisée par l'institut IWSR (International Wine & Spirit Research) pour le salon Vinexpo.

Si la vodka reste de loin l'alcool de marque dite "internationale" le plus vendu dans le monde, avec 459 millions de caisses de 9 litres écoulées en 2016, ses ventes régressent, sous l'effet notamment de la crise en Russie et en Ukraine, et devraient encore reculer de 4,3% entre 2016 et 2020.

A l'inverse, celles beaucoup plus modestes du bourbon (41 millions de caisses vendues l'an dernier) sont promises à un bel avenir et devraient grimper de 14% sur la période.

"Le bourbon américain est porté par un effet de mode très important, aux Etats-Unis ou en Europe, lié aux jeunes générations et à la vogue des distilleries artisanales", a déclaré à Reuters Guillaume Deglise, directeur général de Vinexpo, salon international du vin qui se tiendra du 18 au 21 juin à Bordeaux.

Les "millenials" ont tendance à se détourner des grandes marques et sont séduits par ces produits issus de petites unités, souvent aromatisés à la cannelle ou à la vanille.

"Les taux de croissance du bourbon sont même supérieurs, au Royaume-Uni, à ceux du scotch", remarque Guillaume Deglise.

Certains grands groupes de spiritueux ont d'ailleurs racheté des marques artisanales, comme Pernod Ricard qui a pris fin 2016 une participation majoritaire dans la société Smooth Ambler qui élabore le bourbon Old Scout.

Le cognac, dont les ventes redémarrent en Chine après trois ans de baisse et s'accélèrent aux Etats-Unis, devrait quant à lui progresser de 11,9% (en volume) entre 2016 et 2010.

DÉMOCRATISATION DU VIN EN CHINE

En matière de vin, les Etats-Unis, devenus en 2014 les premiers consommateurs au monde (341,5 millions de caisses) devant la France, devraient creuser l'écart avec une progression attendue de 4,9%, la consommation par habitant y demeurant encore faible.

Par ailleurs, la montée en puissance de la Chine devrait se confirmer avec une croissance de la consommation de quelque 40% en valeur, hissant le pays de la quatrième à la deuxième place des pays consommateurs (en valeur) d'ici à 2020, devant le Royaume-Uni et la France.

Avec la disparition des cadeaux d'affaires, liée aux mesures anti-corruption du gouvernement de Pékin, le marché chinois est maintenant tiré par "une vraie consommation, qui s'étend à une classe moyenne en pleine expansion", a souligné Guillaume Deglise.

Le marché se démocratise, avec notamment l'explosion de la distribution en ligne dans les villes de taille moyenne, et profite surtout aux vins de gamme moyenne, a-t-il ajouté.

Il bénéficie également d'un intérêt accru des jeunes générations et des femmes souhaitant se détourner des boissons plus riches en alcool comme le baiju, premier alcool vendu dans le pays.

A l'inverse, la consommation devrait poursuivre son recul en Europe du Sud ainsi qu'en France (-5,8% en volume et -1,9% en valeur), plombée par un contexte morose et des changements de mode de consommation.

Sur le marché des vins effervescents en plein essor (+7,1% en volume en 2016 alors que le marché mondial du vin a reculé de 1,2%), la marginalisation des volumes de champagne liée à l'expansion du prosecco italien va encore s'amplifier.

Le succès du vin effervescent italien, devenu le produit phare de sa catégorie, ne se dément pas, notamment en Italie, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en France, et ses ventes sont attendues en hausse de 13,6% d'ici à 2020.

"Le prosecco est devenu un produit festif qu'on peut consommer tout le temps compte tenu de son faible prix", remarque Guillaume Deglise, pour qui ce vin a aussi su jouer la carte de la séduction italienne.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

16.58 +1.34%
5.315 -2.92%
CGG
2.41 -0.66%
8.51 +15.16%
38.79 +0.49%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.