Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

La filiale nucléaire d'Atos restera sous le contrôle de l'Etat, dit Le Maire
information fournie par Reuters 28/05/2024 à 10:55

Une tour de refroidissement de la centrale nucléaire de Golfech, France

Une tour de refroidissement de la centrale nucléaire de Golfech, France

L'Etat français fera en sorte que la filiale d'Atos spécialisée dans le pilotage des centrales nucléaires reste sous le contrôle de la puissance publique, a déclaré mardi Bruno Le Maire.

"Il n'est pas question que ce contrôle-commande des centrales nucléaires puisse partir je ne sais trop où. Il doit rester sous le contrôle de la puissance publique", a souligné le ministre de l'Economie et des Finances au micro d'Europe 1.

L'Etat a envoyé il y a un mois au groupe informatique français, qui a engagé une vaste restructuration pour faire face à ses difficultés financières, une lettre d'intention en vue d'acquérir ses activités jugées stratégiques - supercalculateur, cybersécurité et tout ce qui a trait aux activités militaires, a rappelé Bruno Le Maire.

Mais "il reste un élément très important, ce qu'on appelle le contrôle-commande des centrales nucléaires françaises", a-t-il ajouté.

"Je ferai en sorte que le contrôle-commande des centrales nuclaires qui (...) [n'est] pas encore dans le périmètre que nous avons sécurisé, soit dans le périmètre que nous avons sécurisé, qui restera sous le contrôle de la puissance publique", a déclaré le ministre de l'Economie.

"Ça peut être EDF ou une entreprise proche d'EDF qui reprenne le contrôle des activités stratégiques. Je vous confirme que toutes les activités stratégiques d'Atos resteront sous le contrôle de la puissance publique", a-t-il dit.

Le quotidien Les Echos a rapporté début mai que Worldgrid, qui conçoit les systèmes de pilotage des centrales nucléaires pour EDF, était en voie d'être cédé.

Selon Les Echos, Worldgrid pourrait se voir valorisé jusqu'à 300 millions d'euros, alors même que sa valeur comptable dans le bilan d'Atos à fin 2022 s'élevait à 32,3 millions d'euros.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

1,74 EUR Euronext Paris +1,75%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.