1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'obligataire toujours privilégié par les investisseurs
Newsmanagers21/06/2019 à 16:30

(NEWSManagers.com) -

Preuve de la prudence des investisseurs depuis le début de l'année, les fonds obligataires ont vu entrer en net 200 milliards de dollars mais les fonds actions ont perdu 152 milliards de dollars de collecte.

Les fonds obligataires ont de nouveau raflé la mise durant la semaine se terminant au 12 juin. Selon l'étude hebdomadaire de Bank of America Merril Lynch qui se base sur les données du fournisseur EPFR, ils ont enregistré leur 23e semaine consécutive de flux nets entrants pour environ 16,8 milliards de dollars. Les fonds actions n'ont cependant pas démérité avec une collecte nette de 3,2 milliards de dollars, soit les plus gros flux depuis 13 semaines. De nouveau, les investisseurs sont passés par les ETF pour s'exposer aux actions (+6,9 milliards de dollars), oubliant au passage les fonds classiques (-3,7 milliards de dollars).

Au sein des fonds actions, ceux dédiés aux marchés américains ont enregistré des entrées nettes de 8,9 milliards de dollars, leur plus importante collecte depuis 13 semaines. Les dégagements sur les fonds en actions européennes se sont poursuivis pour la 64e semaine sur les 66 dernières (-1,9 milliard de dollars).

Preuve de la prudence des investisseurs depuis le début de l'année, les fonds obligataires ont vu entrer en net 200 milliards de dollars mais les fonds actions ont perdu 152 milliards de dollars de collecte. Les fonds monétaires ont attiré quant à eux 124 milliards de dollars et affichent leur encours le plus haut depuis neuf ans à 3.200 milliards de dollars.

Les stratèges de Bank of America ML notent que les investisseurs sont longs en cash, en bons du Trésor et en obligations bien notées (investment grade), mais vendeurs sur les actions en raison notamment des inquiétudes entourant la guerre commerciale Chine/Etats-Unis.

Dans ce contexte, les stratèges de la banque américaine se veulent acheteurs " contrariants" avec une prévision pour le S&P500 qui serait supérieur à 3.000 points dans les semaines à venir, un pic du dollar, et des obligations US à 10 ans proches de 2%. Ils se disent aussi acheteurs du KOSPI (indice coréen), de semi-conducteurs, de ressources naturelles, de titres immobiliers chinois, d'obligations high yield, d'or mais vendeurs de volatilité.

" Les marchés cessent de paniquer quand les décideurs politiques commencent à paniquer" , écrit la banque. Or, ces 10 dernières années, les décideurs ont poussé les taux à la baisse et les actifs risqués à la hausse (hausse des taux en 2018 et actifs risqués en baisse)... " Nous estimons que le crédit et les actions vont monter jusqu'à ce qu'un signal important intervienne comme par exemple la dépense de toutes les munitions ou l'impuissance des politiques des banques centrales" , écrivent les stratèges.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer