Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'industrie automobile tchèque va produire 250.000 véhicule de moins cette année
information fournie par Reuters17/10/2021 à 11:31

L'INDUSTRIE AUTOMOBILE TCHÈQUE VA PRODUIRE 250.000 VÉHICULE DE MOINS CETTE ANNÉE

L'INDUSTRIE AUTOMOBILE TCHÈQUE VA PRODUIRE 250.000 VÉHICULE DE MOINS CETTE ANNÉE

PRAGUE (Reuters) - Les constructeurs automobiles tchèques produiront 250.000 voitures de moins que prévu cette année en raison de la pénurie mondiale de puces et le secteur automobile perdra 200 milliards de couronnes (7,88 milliards d'euros) de chiffre d'affaires, a déclaré dimanche l'Association tchèque de l'industrie automobile AutoSAP.

AutoSAP a déclaré que la production nationale de voitures pour les particuliers a chuté de 53,1% en septembre sur douze mois, à 56.157 voitures.

L'association professionnelle a ajouté que l'impact de la pénurie de puces dépasserait celui des arrêts de production liés à la pandémie de coronavirus de l'an dernier et a appelé le gouvernement à activer un programme d'aide créé lors de la pandémie de COVID-19 pour compenser le versement de salaires des travailleurs inactifs.

"Depuis le mois d'août, la production a été considérablement affectée par les restrictions de production et les statistiques de septembre confirment cette tendance négative", a déclaré AutoSAP.

Skoda (groupe Volkswagen), le principal constructeur du pays, a déclaré qu'il limiterait considérablement ou arrêterait la production dans ses usines tchèques à partir de la semaine prochaine, peut-être jusqu'à la fin de l'année.

Le secteur automobile est essentiel pour l'économie tchèque. Il emploie 180.000 personnes et représente un quart de la production industrielle.

Les autres constructeurs automobiles ayant des usines d'assemblage en République tchèque sont Hyundai et Toyota.

(Reportage Jan Lopatka, version française Matthieu Protard)

Valeurs associées

Euronext Paris +18.57%
XETRA -1.74%

2 commentaires

  • 17 octobre12:28

    Donner le monopole à une poignée de fournisseurs localisés aux mêmes endroits est suicidaire, c'est de l'irresponsabilité ou de la roulette russe. On apprend pas de ses erreurs et ce n'est ni la première ni la dernière fois que ça se produira. Diversifier ses sources d' approvisionnement n'est plus enseigner dans les écoles ???


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.