Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'état de santé de Trump a été "préoccupant", les 48 prochaines heures seront cruciales-source
Reuters03/10/2020 à 21:09

(actualisé tout du long)

WASHINGTON, 3 octobre (Reuters) - Donald Trump n'est pas encore tout à fait sorti d'affaire et certains aspects de son état de santé ont préoccupé les médecins au cours des dernières 24 heures, a-t-on appris d'une source proche de la situation qui affirme que les 48 prochaines heures seront cruciales pour le président américain.

Ces propos sont venus nuancer les déclarations rassurantes livrées plus tôt par Sean Conley, le médecin personnel de Donald Trump, selon lequel Donald Trump "va très bien".

Hospitalisé depuis vendredi à l'hôpital militaire Walter Reed à Bethesda, dans le Maryland, Donald Trump n'est pas sous assistance respiratoire, a dit le médecin. Son patient aurait même selon lui déclaré à un autre médecin qu'il se sentait capable de sortir dès ce samedi.

Interrogé par la presse, le praticien a refusé de se risquer à dire quand le président américain pourrait regagner la Maison blanche.

Selon le New York Times, la décision d'hospitaliser Donald Trump a été prise après qu'il eut éprouvé des difficultés à respirer et que les médecins eurent observé une diminution de son taux d'oxygène. Le corps médical aurait alors pris la décision de l'aider à respirer, écrit le New York Times qui cite deux sources proches de la Maison blanche.

Donald Trump n'est pas soigné avec de l'hydroxychloroquine, ce traitement controversé qu'il a longtemps préconisé, a précisé Sean Conley, mais avec un cocktail d'anticorps polyclonaux du laboratoire Regeneron REGN.O , ainsi qu'avec du zinc, de la vitamine D, de la famotidine, de la mélatonine et de l'aspirine.

"Les médecins, les infirmière et l'ENSEMBLE du GRAND centre hospitalier Walter Reed (...) sont INCROYABLES", a réagi sur Twitter le président américain.

"Des progrès incroyables ont été réalisés au cours des six derniers mois dans le combat contre CE FLEAU. Avec leur aide, je me sens bien."

Cette hospitalisation est venue bousculer la campagne électorale pour la présidentielle du 3 novembre et qui est entrée dans sa dernière ligne droite.

Nul ne sait désormais si le président sortant sera en mesure de participer aux débats qu'il devait avoir avec son adversaire démocrate, l'ancien vice-président Joe Biden.

Le chef de file de la majorité républicaine a Sénat, Mitch McConnell, a déclaré que les auditions prévues en vue de la désignation d'Amy Coney Barrett au poste de juge à la Cour suprême se dérouleraient le 19 octobre, comme prévu.

Cette déclaration a été dénoncée par le démocrate Chuck Schumer qui a déploré une décision "insensée et dangereuse", deux membres républicains de la Commission judiciaires ayant subi des dépistages positifs au nouveau coronavirus.

(Christopher Bing et Alexandra Bing; version française Nicolas Delame)

Valeurs associées

NASDAQ +0.44%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer