1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Allemagne lève €6,55 mds lors des enchères de la 5G
Reuters12/06/2019 à 19:57

    FRANCFORT, 12 juin (Reuters) - L'Allemagne a levé 6,55
milliards d'euros lors de la mise aux enchères de son réseau
télécoms mobile de nouvelle génération, la 5G, a annoncé
mercredi le régulateur fédéral BNetzA à l'issue d'une
compétition de près de trois mois qui a permis à un quatrième
opérateur d'entrer le marché.
    La somme totale promise lors des 497 tours d'enchères, un
record, pour les 41 blocs proposés dépasse les attentes des
analystes. Les opérateurs ont déploré un prix susceptible, selon
eux, de nuire à leur capacité à investir dans les réseaux de
prochaine génération.
    Le numéro un du marché Deutsche Telekom  DTEGn.DE  a obtenu
130 Mégaherz sur les 420 MHz disponibles. Selon les résultats
publiés par BNetzA, Vodafone  VOD.L  s'est aussi vu attribuer
130 MHz et Telefonica Deutschland  O2Dn.DE  90 MHz.
    Le nouvel entrant est 1&1 Drillisch  DRIG.DE , un acteur
mobile 'virtuel' contrôlé par United Internet  UTDI.DE . Il a
obtenu 70 MHz, rapprochant ainsi son directeur général
milliardaire Ralf Dommermuth de son rêve de devenir le quatrième
opérateur allemand.
    Des industriels ont exprimé la crainte que la bataille à
quatre opérateurs ne gonfle les coûts et compromette leur
capacité à investir les milliards nécessaires à la construction
des réseaux 5G, comme ce fut le cas lors de coûteuses enchères
en Italie l'année dernière. 
    Ces enchères allemandes ont rapporté davantage que les 5,1
milliards d'euros de l'attribution de fréquences 4G en 2015,
mais bien moins que les 50 milliards d'euros cédés par les
enchérisseurs lors d'une très coûteuse vente de fréquences 3G en
2000.

 (Douglas Busvine, Dominique Rodriguez pour le service français,
édité par Bertrand Boucey)
 

Valeurs associées

LSE -0.11%
XETRA -0.88%
XETRA -0.49%
XETRA -0.49%
XETRA +1.61%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer