Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gestion : la prudence est de mise pour un rentrée incertaine, selon Amundi
Reuters14/09/2020 à 15:45

(Crédits photo : Unsplash - Chris Liverani )

PARIS, 14 septembre (Reuters) - La prudence s'impose aux investisseurs en cette rentrée, rendue délicate par les incertitudes sanitaires, politiques et économiques dans un contexte de valorisations élevées, dit-on chez Amundi.

"Pour les investisseurs, le scénario est incertain et les risques asymétriques", écrivent Pascal Blanqué et Vincent Mortier, respectivement directeur et directeur adjoint des investissements pour le numéro un européen de la gestion d'actifs, dans une note publiée lundi.

Les marchés se rapprochent de leurs conditions de février avec des valorisations élevées, une dose de complaisance et un optimisme qui pourrait retomber en case de mauvaise nouvelle, selon eux.

"Les actifs risqués intègrent des stimuli supplémentaires, un vaccin à court terme et tout impact positif de politiques démocrates" dans le cadre d'une victoire de Joe Biden à la présidentielle américaine de novembre, lit-on dans la note.

"Toute déception sera un motif de prudence, et ce d'autant plus avec des valorisations tendues."

Pour les investisseurs, prudence ne signifie pas "risk off", même si la matérialisation des risques pourrait limiter l'écart entre le monde financier et l'économie réelle, poursuivent Pascal Blanqué et Vincent Mortier.

"Il sera vital de détenir des portefeuilles bien diversifiés, avec des actifs de qualité et des niveaux adéquats de liquidité", écrivent-ils.

"Concernant les actifs risqués, l'accent reste mis de manière sélective sur le crédit et les obligations émergentes."

(Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.72%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

31.11 -1.35%
12.63 -3.05%
1.18395 0.00%
43.08 -0.42%
CGG
0.6872 -4.05%

Les Risques en Bourse

Fermer