1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Vers un fonds d'un milliard d'euros pour aider la filière aéronautique
Reuters03/06/2020 à 19:15

FRANCE: VERS UN FONDS D'UN MILLIARD D'EUROS POUR AIDER LA FILIÈRE AÉRONAUTIQUE

PARIS (Reuters) - Gouvernants et industriels français travaillent à la mise au point d'un fonds d'investissement doté d'environ un milliard d'euros pour venir en aide au secteur aéronautique, notamment ses sous-traitants, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

Sollicités à hauteur de 200 millions, les grands noms français du secteur aideraient à soulager une industrie durement touchée par la crise du coronavirus, qui a quasiment stoppé la production d'avions.

L'enjeu est grand pour Airbus et une myriade d'équipementiers, souvent de petite taille, qui emploient quelque 200.000 personnes. S'il est adopté, le plan "Aerofund 4" succédera aux plans similaires lancés depuis 2004 pour soutenir un secteur essentiel aux exportations tricolores. Selon des sources interrogées par Reuters, Airbus, Dassault Aviation, le motoriste Safran et l'avionneur Thales contribueraient ensemble à un cinquième du milliard d'euros prévu.

Les différents acteurs ne se sont toutefois pas encore mis d'accord et aucun montant n'a été décidé. "C'est en cours de discussion, ce n'est pas encore fait", a dit une source. Selon un parlementaire français au fait du dossier, le fonds pourrait "potentiellement" contenir un milliard d'euros, mais les négociations se poursuivent. Le groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), qui coordonne les efforts des entreprises du secteur pour soutenir la chaîne d'approvisionnement, n'a pas pu être joint dans l'immédiat pour commenter ces informations. La contribution de 200 millions d'euros des acteurs industriels pourrait être égalée par le groupe de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital, dont la filiale ACE Management avait porté de précédents fonds dédiés au secteur. Tikehau Capital s'est refusé à tout commentaire. La banque publique d'investissement bpiFrance pourrait quant à elle investir quelque 100 millions d'euros, le reste devant être levé à l'extérieur, a indiqué l'une des sources. BPI n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat. L'argent serait utilisé pour investir dans des PME et consolider de petits fournisseurs.

"L'idée est d'aider la 'supply chain' à tenir le choc durant les 18 prochains mois. C'est une course contre la montre jusqu'à ce qu'il y ait des perspectives meilleures", a dit à Reuters la députée socialiste Valérie Rabault.

"L'Etat doit jouer son rôle d'actionnaire", a ajouté l'élue, qui devait participer ce mercredi à une réunion rassemblant le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, des parlementaires et des présidents de régions.

Sollicité, le gouvernement français n'a fait aucun commentaire.

(Elizabeth Pineau, Tim Hepher, Gwénaëlle Barzic, Leigh Thomas et Tangi Salaün)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.17%
Euronext Paris -1.07%
Euronext Paris +0.85%
Euronext Paris -0.94%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • bpasseri
    03 juin19:25

    300 milliards de rachat et d'annulation de dette de l'état par la BCE en 3 mois et il retombe 1 milliard pour l'industrie, impressionnant la marge bénéficiaire de macron.... plus fort que la ma-fia

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer