Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Rejet de la plainte d'une Franco-Vietnamienne dans l'affaire "agent orange"
Reuters10/05/2021 à 13:52

(Actualisé avec réaction de l'avocat de la plaignante)

PARIS, 10 mai (Reuters) - Un tribunal français a jugé lundi irrecevable la plainte contre 14 multinationales déposée par Tran To Nga, une Franco-Vietnamienne, qui se dit victime de l'agent orange, un défoliant toxique utilisé par l'armée américaine pendant la guerre du Vietnam.

Âgée de 79 ans, la Franco-Vietnamienne a confirmé à Reuters que la plainte déposée à l'encontre des sociétés comme Dow Chemical et Monsanto, désormais propriété de BAYGn.DE , avait été rejetée et qu'elle ferait appel de la décision.

"Le droit est l'allié de notre amie Nga. Jugement nécessairement frileux quand on s'écarte de la modernité du droit. Hasta la Victoria", a réagi sur Twitter l'avocat de Franco-Vietnamienne, William Bourdon.

Ce dernier estime, dans un communiqué commun avec les autres avocats de la plaignante, que le jugement rendu applique une définition obsolète du principe de l'immunité de juridiction.

"On ne peut que s'étonner que le Tribunal reconnaisse que les entreprises concernées auraient agi sous la contrainte du gouvernement américain alors qu'elles ont répondu à un appel d'offres, ce qu'elles étaient libres de faire ou pas", fait-il valoir.

Avant cette confirmation, l'Agence France-Presse (AFP) avait indiqué sur Twitter que le tribunal d'Evry avait jugé irrecevables les demandes de la Franco-Vietnamienne. Selon l'AFP, la cour a donné raison aux multinationales qui se prévalaient de l'immunité de juridiction.

L'avocat de Monsanto avait fait valoir qu'un tribunal français n'était pas compétent pour juger l'action d'un Etat étranger souverain dans le cadre d'une "politique de défense" en temps de guerre, a expliqué l'AFP.

Durant la guerre du Vietnam (1955-1975), l'armée américaine a déversé le défoliant toxique sur les forêts et les cultures vietnamiennes pour empêcher la progression de la guérilla communiste.

(Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

XETRA -1.35%
DOW
NYSE -2.28%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer