1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Objectif de privatiser la FDJ en novembre, dit Le Maire
Reuters01/09/2019 à 13:19

 (Actualisé avec citations supplémentaires §§ 3 et 4 et éléments
de contexte)
    PARIS, 1er septembre (Reuters) - Le gouvernement français
souhaite privatiser La Française des jeux (FDJ) "dans le courant
du mois de novembre" si les conditions de marché le permettent,
a déclaré dimanche le ministre de l'Economie et des Finances,
Bruno Le Maire.
    "Notre objectif, c'est que la Française des jeux puisse être
privatisée d'ici la fin de l'année, sans doute d'ici la fin du
mois de novembre sauf évidemment s'il devait y avoir un
écroulement du marché", a-t-il dit lors du Grand Rendez-vous
CNEWS-Europe 1-Les Echos.
    "Le calendrier, c'est fin d'année 2019, dans le courant du
mois de novembre", a-t-il ajouté. "Il n'y a pas de raison de
traîner sur la privatisation de la Française des jeux, du moment
qu'un certain nombre de conditions sont réunies", comme la
création d'une autorité de régulation des jeux.
    "Il y aura une part réservée au grand public avec une
possibilité d'actions gratuites pour tous les actionnaires qui
accepteraient de détenir plus longtemps leurs actions", a
précisé Bruno Le Maire, sans donner pour l'heure l'ordre de
grandeur de ce quota.
    Le principe de cette privatisation, comme celle d'ADP
(ex-Aéroports de Paris)  ADP.PA , a été approuvé au printemps
dans le cadre de la loi Pacte (Plan d'action pour la croissance
et la transformation des entreprises).
    Le produit de ces opérations, ainsi que la diminution de la
participation de l'Etat dans Engie  ENGIE.PA , est censé
contribuer à un fonds pour l'innovation de rupture, doté de dix
milliards d'euros, et à participer au désendettement du pays.
    Quatrième loterie mondiale et numéro deux européenne, la FDJ
est contrôlée à 72% par l'Etat français, qui compte conserver
environ 20% du capital à l'issue de l'opération.

 (Simon Carraud, édité par Tangi Salaün)
 

Valeurs associées

ADP
Euronext Paris +0.12%
Euronext Paris +0.47%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer