Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le groupe Bourbon repris par les banques créancières
Reuters23/12/2019 à 14:18

 (Ajoute précisions et citations)
    MARSEILLE, 23 décembre (Reuters) - Le tribunal de commerce
de Marseille a désigné lundi les banques créancières pour la
reprise du groupe parapétrolier Bourbon placé en redressement
judiciaire depuis le 7 août, apprend-t-on auprès du groupe.
    Bourbon précise dans un communiqué que le transfert de la
propriété des actifs aura lieu à partir du 2 janvier 2020.
    Le tribunal de commerce n'avait retenu lors d'une audience
le 10 décembre qu'une seule offre de reprise, celle de la
Société phocéenne de participations (SPP), une société détenue
par un groupe de banques françaises fédérant les créanciers qui
représentent 75% de la dette du groupe.  
    Bourbon Corporation, spécialiste des services maritimes au
secteur pétrolier, emploie 8.200 salariés dont 1.392 en France.
    La SPP est détenue par les établissements bancaires suivants
: BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Alpes
Provence, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et
d'Ile de France, CM-CIC Investissement SCR, Crédit Lyonnais,
Natixis et Société Générale.
    L'offre "propose d'acquérir 100% des actifs de Bourbon
Corporation et de convertir en capital environ 1,4 milliard
d'euros de dettes et 300 millions d'euros de dettes en
obligations", écrivait le groupe après l'audience du 10 décembre
dans un communiqué.
    "L'offre intègre en outre 150 millions d'euros d'apport de
financements bancaires dont 30 millions déblocables dès la
réalisation du transfert de propriété pour faire face aux
besoins de liquidité immédiats", poursuivait le communiqué.
    "La décision du tribunal, si elle était favorable à l'offre
de la SPP, conduirait à la liquidation de la société cotée
Bourbon Corporation et à une perte totale pour les actionnaires
et les porteurs d'obligations", prévenait dans le même
communiqué le PDG de Bourbon Jacques de Chateauvieux, qui
n'avait pas pu déposer une offre de reprise.
    "Elle ferait porter sur les nouveaux actionnaires de Bourbon
Maritime la responsabilité du redressement d'une entreprise
française, toujours leader mondial des services maritimes à
l'offshore pétrolier, de son développement futur et du maintien
de ses centres de décision en France."
    Bourbon, qui négocie depuis des mois une restructuration de
sa dette bancaire, est plombé par la réduction drastique des
investissements de ses clients depuis quatre ans. A la mi-mars,
cette dette s'élevait à près de 2,4 milliards d'euros.

 (Marc Leras, avec Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)
 

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dutch2
    24 décembre13:29

    C'est une expropriation / spoliation du petit actionnaire. Je l'ai signalé à l'AMF, faites de même !Nos titres ont été bloqués début Novembre, on n'a rien pu faire. Nous n'avons pas été informés.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer