Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

EXCLUSIF-Ant Group étudie les moyens de se séparer de Ma-sources
Reuters17/04/2021 à 15:52

par Julie Zhu

HONG KONG, 17 avril (Reuters) - Ant Group étudie les moyens permettant à son fondateur, Jack Ma, de céder sa participation dans le géant chinois de la technologie financière et de renoncer à le contrôler, a appris Reuters auprès d'une source en lien avec les régulateurs chinois et de deux autres très proches de l'entreprise.

Des réunions avec les régulateurs chinois ont donné à Ant Group 688688.SS des signaux indiquant qu'une telle mesure pourrait conduire Pékin à relâcher sa surveillance, selon les sources, qui révèlent pour la première fois des détails sur les dernières discussions à avoir eu lieu.

Le Wall Street Journal avait rapporté auparavant que Ma, qui contrôle Ant Group par le biais d'une structure complexe de véhicules d'investissement, avait proposé aux régulateurs lors d'une réunion en novembre dernier de céder des parts d'Ant Group au gouvernement chinois.

Des responsables de la Banque populaire de Chine et du régulateur financier chinois ont mené depuis, de janvier à mars, des discussions séparées avec Ant Group et Jack Ma au cours desquelles un départ de ce dernier a été évoqué, selon des comptes rendus fournis à Reuters par les sources.

Selon une source proche d'Ant Group, la participation de Jack Ma, qui vaut plusieurs milliards de dollars, pourrait être vendue à des investisseurs existants ou à la parente du groupe, Alibaba 9988.HK BABA.N , sans impliquer d'entité externe.

Mais selon la deuxième source proche d'Ant Group, les régulateurs ont signifié à Jack Ma qu'il ne pouvait se contenter de vendre ses parts à une entité ou à des personnes proches de lui et qu'il devait couper les ponts.

Une autre option consiterait à transférer la participation à un investisseur chinois lié à l'Etat, selon cette même source.

AMENDE RECORD POUR ALIBABA

Ant Group a nié que la piste d'une cession de la participation de Jack Ma ait été envisagée.

"La cession de la participation de M. Ma dans Ant Group n'a jamais fait l'objet de discussions avec quiconque", déclare un porte-parole d'Ant Group dans un communiqué.

Le porte-parole n'a pas fourni de commentaires de la part de Jack Ma. Le bureau de ce dernier et les régulateurs chinois n'ont pas répondu à des demandes de commentaire formulées par Reuters.

Jack Ma, qui est le fondateur d'Ant Group comme d'Alibaba, a provoqué le courroux de Pékin en critiquant en octobre dernier la réglementation financière chinoise.

Depuis lors, les régulateurs ont lancé une enquête sur des pratiques anticoncurrentielles présumées dans le secteur des technologies, avec un contrôle plus strict sur Ant Group, dont l'introduction en Bourse a été suspendue à Shanghai et Hong Kong, mais aussi sur Alibaba.

Le géant du commerce en ligne s'est vu ainsi infliger au début du mois une amende de 2,75 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) pour avoir violé les règles anti-monopole et abusé de sa position dominante sur le marché, la plus forte amende antitrust jamais imposée en Chine.

(Avec Cheng Leng à Pékin, version française Patrick Vignal)

Valeurs associées

Tradegate -1.03%
OTCBB -3.61%
NYSE -0.45%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer