1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Est-il encore temps de vendre les actions émergentes ?
Le Cercle des analystes indépendants24/05/2019 à 19:45

La sous performance des actions émergentes par rapport aux actions mondiales nous semble pouvoir durer, en particulier pour la Chine.

  • Nous pensons que les actions émergentes sont durablement fragilisées par les tensions commerciales entre les USA et la Chine. Nous conseillons de les sous pondérer au profit du MSCI Monde.
  • Nous conseillons surtout de vendre les actions Chinoises et de se repositionner sur les actions de l'Inde.

La sous performance des actions émergentes par rapport aux actions mondiales nous semble pouvoir durer, en particulier pour la Chine.

L'ETF MSCI Emergent a cassé des niveaux chartistes de support importants vendredi dernier alors que le MSCI World remontait sur des niveaux assez proches de ses plus hauts. Nos modèles d'allocation d'actifs en US Dollar ont ainsi coupé l'exposition sur les actions émergentes lors la clôture de vendredi.

Les actions émergentes sont en train de casser des niveaux de support importants.

Les actions émergentes sont en train de casser des niveaux de support importants.

Source : Bloomberg, Evariste Quant Research. Bloomberg LP n'est pas responsable de cette analyse.

Comment expliquer cette baisse des actions émergentes ?

Le Président Trump a relancé le conflit économique avec la Chine dans la semaine du 6 mai 2019. Tous les marchés ont alors commencé à baisser en tandem. Cependant, on observe que la reprise des marchés de la semaine du 13 mai a été marquée par de fortes divergences. Le MSCI World a ainsi récupéré la semaine dernière une grande partie de sa baisse initiale. Par opposition, les actions émergentes ont « raté » cette reprise et cassé de nouveaux plus bas.

Ces évolutions relatives ont été validées par l'annonce lundi 20 mai 2019 d'un blocus technologique de Huawei par Google mais aussi d'autres exportateurs technologiques américains.

Faut-il voir dans la baisse des actions émergentes un signe avancé d'une baisse de l'ensemble des marchés actions?

Historiquement, la baisse des actions Chinoises a souvent précédé le retournement des marchés actions mondiaux. Ceci reflète l'importance majeure de la Chine dans les circuits de production mondiaux. The Economist dans son numéro du 17 mai mentionne ainsi que le PNB ajusté en parité de pouvoir d'achat de la Chine a dépassé récemment celui des USA (données du FMI).

De fait, on remarque pour le moment un changement dans la corrélation historique entre la Chine et le reste des actions mondiales.

Est-ce là l'apparition d'un nouveau paradigme où la baisse des actions chinoises n'est pas forcément le signe d'un ralentissement de l'ensemble de l'économie mondiale ? Les prochaines semaines nous le diront. A ce jour, les actions du MSCI World ou de l'Inde ont beaucoup moins baissé que celles de la Chine.

Quelle a été la performance du MSCI actions émergentes par rapport au MSCI Monde depuis le début de l'année?

Quelle a été la performance du MSCI actions émergentes par rapport au MSCI Monde depuis le début de l'année?

Source : Bloomberg, Evariste Quant Research. Bloomberg LP n'est pas responsable de cette analyse.

Quelle a été la contribution relative par pays à la performance du MSCI actions émergentes depuis le début du mois de mai 2019?

Si on regarde les moins bonnes contributions à la sous performance du MSCI actions émergentes depuis le début du mois de mai, on remarque que c'est clairement la Chine qui impacte le plus la performance du MSCI Emergent.

Les actions Chinoises ont ainsi baissé de -10.3% sur la période avec une pondération globale dans l'indice MSCI Actions émergentes de près de 33%. La Corée du Sud est aussi impactée via les tensions avec la Corée du Nord, suivie par Taiwan.

Par contre, on observe une certaine résistance à la baisse de l'Inde malgré les élections indiennes avec une baisse limitée à -1.9%.

Analyse des performance et des contributions à la performance par pays membres du MSCI Actions Emergentes - Période du 30 avril au 21 mai 2019 - Classement par poids du pays dans l'indice.

Analyse des performance et des contributions à la performance par pays membres du MSCI Actions Emergentes - Période du 30 avril au 21 mai 2019 - Classement par poids du pays dans l'indice.

Source : Bloomberg, Evariste Quant Research. Bloomberg LP n'est pas responsable de cette analyse.

L'Inde pour compléter la Chine dans les portefeuilles émergents ?

Certains analystes voient dans la politique économique du Président Trump une stratégie mercantiliste pour rapatrier vers les USA la croissance mondiale.

On peut aussi voir là une stratégie non pas de « démondialisation » ou « mercantilisme » (transfert vers les USA de la production mondiale) mais de « transmondialisation » (rééquilibrage des zones de production entre la Chine et d'autres pays émergents). La Chine partagerait alors avec d'autres zones économiques comme l'Inde ou le Vietnam sa position d' « usine » de la mondialisation. Ainsi, Apple a ainsi déjà annoncé avoir transféré des unités de production de la Chine vers l'Inde.

On peut de ce fait penser que l'Inde résistera mieux que la Chine à la pression commerciale de Trump. De plus, les élections indiennes vont lever l'incertitude politique sur la plus grande démocratie du monde. Cette incertitude avait pesé sur la performance des actions Indiennes sur les derniers mois.

Or, l'Inde ne représente actuellement que 9% de la capitalisation du MSCI Actions Emergentes contre 32% pour la Chine, 12% pour la Corée du Sud et 12% pour Taiwan (cf. tableau ci-dessus). On peut donc penser que l'Inde a un potentiel de rattrapage relatif face aux autres blocs régionaux asiatiques.

On observe depuis début 2019 à une meilleure résistance de l'Inde que la Chine à la baisse des marchés émergents (performance comparée du MSCI Emerging Markets, MSCI India et MSCI China large caps).

On observe depuis début 2019 à une meilleure résistance de l'Inde que la Chine à la baisse des marchés émergents (performance comparée du MSCI Emerging Markets, MSCI India et MSCI China large caps).

Source : Bloomberg, Evariste Quant Research. Bloomberg LP n'est pas responsable de cette analyse.

Faut-il vendre les valeurs du luxe ?

Face à ces mouvements, on pourrait se demander si les valeurs du luxe comme LVMH, Kering et Hermès vont-elles aussi être impactées par ce retournement de la Chine vu la part importante de leur chiffre d'affaire en Asie.

Pour l'instant, nous n'avons pas de signes clairs de retournement sur ces valeurs via nos systèmes d'allocation d'actifs. Ceci va dans le sens d'un retournement limité aux actions émergentes sans contamination des actions américaines et européennes, ni même peut être de nouvelles zones émergentes comme l'Inde. C'est bien ce que semble montrer la sur performance récente du MSCI World par rapport au MSCI actions émergentes.

Conclusion : « Sell in May and go away ? »

En conclusion, nous conseillons de réduire la part des actions émergentes dans les portefeuilles et de renforcer l'Inde au profit de la Chine pour bénéficier d'une modification des circuits de production. Nous ne voyons pas pour autant une crise majeure des actions chinoises mais plutôt une stagnation relative comme celle du Japon depuis les années 1990, époque où la capitalisation boursière du Nikkei avait dépassé celle du Dow Jones.

La période mai / novembre est toujours une période plus difficile pour les marchés et nous recommandons une attitude de prudence sur les marchés après la forte remontée des marchés observée depuis le début de l'année. Nous pensons actuellement que les actions Monde MSCI World résisteront mieux à la phase de turbulence des marchés dans laquelle nous sommes entrés début mai.

Cet article est adressé à titre d'information uniquement et ne constitue ni une offre de produits ou de services, ni une offre, une recommandation ou une sollicitation d'offre de fourniture de conseil ou de service d'investissement pour acheter/vendre des instruments financiers.

François d'HAUTEFEUILLE - Evariste Quant Research

Analyste Financier Indépendant

Membre du Cercle des Analystes Indépendants

Membre de la SFAF

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5516.87 -0.21%
1.13939 +0.21%
3.446 +1.17%
21.645 -1.84%
2.474 -2.14%

Les Risques en Bourse

Fermer