Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Discussions indirectes USA-Iran sur le nucléaire mardi au Qatar
information fournie par Reuters27/06/2022 à 19:57

(Actualisé avec déclarations iraniennes et américaines)

par Parisa Hafezi et Andrew Mills

DUBAI, 27 juin (Reuters) - Des discussions indirectes entre l'Iran et les Etats-Unis vont reprendre mardi au Qatar, a annoncé lundi le ministère iranien des Affaires étrangères, à la suite d'efforts entrepris par l'Union européenne pour mettre fin à des mois de paralysie sur une tentative de relance de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Confirmant que de tels pourparlers indirects auraient lieu cette semaine à Doha, le département américain d'Etat a invité l'Iran à renoncer à toute exigence nouvelle par rapport aux dispositions convenues dans le pacte de 2015, qui a abouti à un encadrement du programme nucléaire iranien en échange d'une levée de sanctions internationales.

Cet accord a été dénoncé en 2018 par le président américain de l'époque, Donald Trump, et l'Iran s'est ensuite progressivement affranchi de ses propres obligations.

"Le principal négociateur nucléaire de l'Iran, Ali Bagheri Kani, va se rendre mardi à Doha pour des discussions sur le nucléaire", a dit un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Naser Kanani, à l'agence de presse Irna.

Une source informée de cette visite avait auparavant déclaré que l'émissaire spécial des Etats-Unis Robert Malley devait arriver ce lundi à Doha et y rencontrer le ministre qatarien des Affaires étrangères, Cheikh Mohamed al Thani.

Un responsable iranien a aussi déclaré à Reuters qu'Ali Bagheri Kani se trouverait mardi et mercredi à Doha pour ces discussions indirectes.

Lors d'un entretien téléphonique lundi avec son homologue qatarien, la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a évoqué "le rôle joué par le Qatar pour faciliter un retour (à l'accord de 2015) le plus rapidement possible en accueillant une discussion sur le sujet", a dit le Quai d'Orsay.

(Avec Andrew Mills à Doha et Humeyra Pamuk à Madrid; rédigé par Parisa Hafezi, version française Bertrand Boucey)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.