Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Défense : les petites valeurs à cibler
information fournie par Le Revenu 05/06/2022 à 08:15

Une prise de commande record CS Group et plusieurs flotte à équiper pour le Groupe Gorgé. (© CS Group/ECA)

Une prise de commande record CS Group et plusieurs flotte à équiper pour le Groupe Gorgé. (© CS Group/ECA)

La guerre en Ukraine rend le secteur militaire plus porteur à terme. Le Revenu a passé au banc d’essai les acteurs mineurs cotés du secteur, moins connus que les géants Thales ou Dassault Aviation.

Il y a un avant et un après 24 février 2022. L’invasion de l’Ukraine, plus importante guerre sur le territoire européen en soixante-dix-sept ans, a ramené les enjeux de défense au centre des préoccupations des gouvernements, comme le souligne le cabinet AlixPartners.

Jusqu’ici, le Vieux Continent était resté à l’écart du mouvement de remilitarisation constaté au niveau mondial, à l’exception de la France, du Royaume-Uni et… de la Russie.

En 2021, les dépenses militaires dans le monde ont, selon l’institut suédois Sipri, enregistré leur septième année consécutive de progression, pour atteindre le record de 2.113 milliards de dollars. Un effort qui représente 2,2% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

En Europe, les budgets de défense passeraient de 329 milliards d’euros en 2021 à 392 milliards, soit une hausse de 19% si tous les pays s’alignaient sur la cible des 2% du PIB. Un scénario envisageable à horizon cinq ans pour AlixPartners.

Des investisseurs à nouveau intéressés Ce contexte plus porteur profitera notamment aux fournisseurs européens, mais à moyen terme, du fait du caractère pluriannuel des programmes de défense. Cet environnement favorable n’a pas échappé aux investisseurs, jusque-là soucieux des enjeux d’ESG (environnement, social et gouvernance).

En témoignent les parcours explosifs des deux géants français du secteur :

Lire la suite sur LeRevenu.com

Valeurs associées

11,50 EUR Euronext Paris 0,00%

2 commentaires

  • 06 juin 09:44

    Mxnagg , la votre ?Pour info , la France n'a jamais signé autant de contrats pour le rafale que ces 4 dernières annees, pour ne parler que des avions de combat


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.