Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

David Horn Solomon : "Trouver un partenaire commercial en Europe est la grande priorité d'Advicenne"
Boursorama04/05/2021 à 18:15

David Solomon, président du conseil d'administration d'Advicenne. (Crédit photo : DR)

David Solomon, président du conseil d'administration d'Advicenne. (Crédit photo : DR)

Mise à jour à 18h15 avec une question supplémentaire. La Commission européenne vient d'accorder l'autorisation de mise sur le marché à Sibnayal pour le traitement de l'acidose tubulaire rénale distale (dRTA). Ce feut vert fait de Sibnayal le premier et le seul médicament homologué pour le traitement de la dRTA chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d'un an et plus. Comment vont s'organiser les prochains mois de la biotech ? Entretien avec David Horn Solomon, président d'Advicenne.

Boursorama : Vous venez d'obtenir l'acceptation de la Commission européenne pour Sibanayal dans la dRTA, quelles sont désormais les grandes étapes et le calendrier de la commercialisation de votre traitement ?
David Horn Solomon : En Europe, nous allons maintenant rechercher des partenaires industriels pour commercialiser dRTA. D'ailleurs des discussions sont en cours. Nous suivrons un calendrier rapide pour garantir que notre médicament parvienne aux patients, en collaboration avec notre nouveau partenaire. 

Boursorama : Est-ce que cette obtention pourrait accélérer le développement de votre produit outre-Atlantique ?
David Horn Solomon :
L'approbation par l'EMA nous donne la certitude que les études cliniques réalisées ont été couronnées de succès. Les investisseurs américains verront donc le risque diminuer. Nous communiquerons très vite sur le calendrier des essais pivots de phase III sur le dRTA et la cystinurie aux États-Unis.

Boursorama : Certains investisseurs avaient mal réagi à l'abandon de demande d'obtention de statut de médicament orphelin, craignant que cela ait un impact sur le prix du traitement, quel est votre vision sur ce point précis ?
David Horn Solomon : Bien que la nouvelle de l'abandon du statut de maladie orpheline ait pu paraître décevante, nous pensons qu'à un prix plus bas maintenant, les volumes de ventes seront bien plus élevés et garantissent un bon résultat économique pour Advicenne.

Boursorama : Votre approche sur le potentiel commercial de Sibnayal est jugée comme plutôt conservatrice par certains analystes alors qu'à côté de certaines causes héréditaires, certains patients ont aussi des dRTA acquises à cause de maladies auto-immunes comme le lupus ou le Syndrome de Sjogren et que ce réservoir de patient serait aujourd'hui sous-estimé, qu'en pensez-vous ?
David Horn Solomon : Bien entendu, dans toutes ces indications, le nombre de patients peut en effet être bien plus important. Mais chez Advicenne, nous préférons rester conservateurs. Nous aimons promettre moins et offrir plus pour l'ensemble de nos actionnaires.

Boursorama : Certaines critiques pointent le fait que l'EMA ne reconnait pas l'affirmation d'Advicenne selon selon laquelle Sibnayal permettra un meilleur "standard of care" pour les patients, notamment en raison de "problèmes de robustesse dans le design de l'étude et sa réalisation" (dans la demande de retraite de désignation de maladie orpheline). Que pouvez-vous répondre à cela ?
David Horn Solomon : Tout d'abord ce passage concerne une demande ancienne à propos de la désignation orpheline (ODD) que nous avons retirée de notre propre initiative en mars dernier auprès de l'Agence Européenne du Médicament. Depuis, cette même agence nous a accordé très rapidement son feu vert pour une AMM. Tellement rapidement que nous avons été pris de court avec la suspension de notre cotation hier. Je rappelle simplement que l'EMA  a, dans son dernier rapport, bien mis en évidence l'amélioration de la qualité de vie des patients atteints de ATRd par notre traitement ADV703, souligné sa compliance notamment pour dans le cadre de traitements pédiatriques. Il n'y a donc aucune ambiguïté sur l'efficacité et la tolérance de notre traitement.  

Boursorama :  Est-ce que la recherche d'un partenaire est désormais la priorité numéro un pour Advicenne ?
David Horn Solomon : Trouver un partenaire commercial pour Advicenne en Europe est en effet la grande priorité. Nous pensons fermement qu'avec la mise en place de l'AMM en Europe, l'intérêt des partenaires va maintenant augmenter très rapidement. Et en ce qui concerne les États-Unis, nous gardons en tête toutes les options possibles.

Boursorama : Parallèlement, Sibnayal est en phase II/III dans la cystinurie, comment allez-vous séquencer les différents développements ? Une levée de fonds est-elle prévue pour accélérer l'exécution de la stratégie ?
David Horn Solomon : Nous allons accélérer les essais de phase III sur la cystinurie tant en Europe qu'aux États-Unis. Une levée de fonds supplémentaires est toujours possible, car nous gardons ouvertes toutes les options pour accélérer notre stratégie. Nous restons concentrés sur la garantie d'une grande création de valeur pour les actionnaires d'Advicenne.

Propos recueillis par Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris -2.82%
Euronext Bruxelles 0.00%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • yves137
    11 mai16:52

    La réaction de David Horn Solomon est particulére (ils sont pris de cours)Ils pourrais embaucher un vrai DR commercial pour gagner du temps .Beaucoup de patient attendent d'etres soigné avec ADV703Et on se rend compte de la lenteur a prendre les décisions D'Advicenne.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer