Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Danone: Pour l'ex-PDG Faber, l'indépendance du groupe est menacée
information fournie par Reuters09/06/2021 à 11:42

DANONE: POUR L'EX-PDG FABER, L'INDÉPENDANCE DU GROUPE EST MENACÉE

DANONE: POUR L'EX-PDG FABER, L'INDÉPENDANCE DU GROUPE EST MENACÉE

PARIS (Reuters) - L'ex-PDG de Danone Emmanuel Faber, évincé mi-mars par le conseil d'administration du groupe, a estimé mercredi que l'indépendance et la souveraineté du géant agroalimentaire français n'était plus garantie.

"Ce conseil n'est pas en état aujourd'hui d'assurer la défense et la souveraineté de Danone. C'est aussi simple que ça donc c'est urgent" de le réformer, a-t-il déclaré lors d'une audition par la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"Ce conseil (...) a permis un jeu extrêmement malsain avec des activistes et quand on démarre un jeu comme celui-ci, c'est compliqué de l'arrêter", a dit Emmanuel Faber, trois mois après son éviction par le conseil d'administration de Danone, épilogue de plusieurs mois de contestation de sa gestion et de sa stratégie par deux actionnaires, la société de gestion Artisan Partners et le fonds activiste Bluebell Capital.

Pour l'ex-PDG du groupe dont Antoine de Saint-Affrique prendra la direction générale à compter du 15 septembre prochain, "ceux qui croient que l'assemblée générale de Danone a clos cet épisode se trompent lourdement".

A ses yeux, "quand on s'est allié de cette façon et compromis de cette façon", il n'est plus possible de garantir l'indépendance et la souveraineté d'un groupe comme Danone.

Contacté, un porte-parole de Danone n'a pas souhaité faire de commentaires.

A la Bourse de Paris, le titre Danone reculait de 1,46% à 58,46 euros à 11h27 après un abaissement de recommandation de ‍RBC à "sous-performance".

(Myriam Rivet, avec Blandine Hénault, édité par Nicolas Delame)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.16%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 09/06/2021 à 11:42:37.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

4 commentaires

  • 09 juin13:26

    Il n'a rien compris. Dès son arrivé ce très proche de Franck Riboud s'est débarrassé du staff pour prendre des gens qu'il pensait mettre à sa main mais les enfants ont tué le père. Le moine soldat comme il se décrit n'a pas étudié suffisamment l'essence du monde.Une sorte de karma l'a rattrapé.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.