Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus-L'UE, sous pression, envisage l'autorisation d'utilisation d'urgence des vaccins
Reuters02/03/2021 à 17:17

par Francesco Guarascio

BRUXELLES, 2 mars (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mardi envisager d'accorder des autorisations d'utilisation d'urgence aux prochains vaccins contre le COVID-19 comme alternative plus rapide aux autorisations de mise sur le marché (AMM) conditionnelles utilisées actuellement.

Cette décision marquerait un tournant dans la validation des vaccins car elle impliquerait le recours à une procédure que l'Union européenne (UE) juge risquée et qui, avant la pandémie de COVID-19, était exceptionnellement utilisée au niveau national pour des traitements, notamment les anticancéreux, de maladies en phase terminale.

Ce potentiel changement interviendrait alors que l'exécutif européen et l'autorité du médicament sont de plus en plus critiqués pour la lenteur des autorisations de vaccins, qui a contribué à ralentir le déploiement de ces derniers dans la zone euro par rapport à la situation aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

"Nous sommes prêts à réfléchir avec les États membres à toutes les voies possibles pour accélérer la validation des vaccins", a déclaré un porte-parole de la Commission européenne lors d'une conférence de presse.

Une option pourrait être "une autorisation d'urgence des vaccins au niveau de l'UE", a déclaré le porte-parole, ajoutant que les démarches pourraient commencer très prochainement si les gouvernements soutenaient l'idée.

Le porte-parole de la Commission a précisé à Reuters qu'il n'était pas certain qu'une procédure d'autorisation d'utilisation d'urgence à l'échelle de l'UE inclurait les mêmes critères que celles accordées au niveau national.

L'Agence européenne du médicament (EMA) ne peut actuellement pas délivrer d'autorisations d'urgence mais, dans des circonstances exceptionnelles, elle a déjà recommandé l'utilisation de médicaments à titre humanitaire avant une autorisation de mise sur le marché.

Cette procédure a été utilisée en avril dernier avec le remdesivir, l'antiviral de Gilead GILD.O , qui a reçu plus tard une AMM conditionnelle.

CHANGEMENT DE PISTE

Les autorisations d'utilisation d'urgence délivrées par un Etat membre sont permises pour les vaccins par la législation européenne mais elles obligent les pays à assumer l'entière responsabilité en cas de problème.

La Commission européenne avait déclaré qu'elle ne recommandait pas une telle procédure pour les vaccins anti-COVID-19 car des autorisations plus rapides pourraient réduire la capacité des autorités nationales à vérifier les données d'efficacité et de sécurité d'une part et renforcer les sentiments anti-vaccin dans certains pays d'autre part.

Un haut fonctionnaire de l'UE a déclaré que la procédure d'urgence était jusqu'à présent généralement utilisée au niveau national pour les malades en phase terminale et que l'UE avait opté pour une AMM conditionnelle - au contrôle plus long et plus rigoureux - parce les vaccins sont "injectés à des personnes en bonne santé".

Plusieurs pays d'Europe de l'Est, dont la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque, ont approuvé les vaccins russes et chinois au terme de procédures d'urgence.

La Grande-Bretagne a également eu recours à ce type de procédure pour approuver des vaccins contre le COVID-19.

<^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ Austria, Denmark break ranks with EU to produce vaccines with Israel

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>

(Francesco Guarascio, avec Emilio Parodi, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

Valeurs associées

NASDAQ -0.69%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer