Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chute des marchés : « la Chine est un tout autre morceau que la Grèce »

Boursorama27/07/2015 à 18:26

Séance rouge vif en Chine, mais aussi en Europe ce lundi 27 juillet.

Les marchés européens ont terminé la séance de lundi dans le rouge vif. Les inquiétudes autour de la Chine ont eu un effet « boule de neige ». Pour Xavier de Villepion, vendeur d’actions chez HPC, le dossier chinois est « un tout autre morceau que la Grèce ».

La séance du lundi 27 juillet a tourné au cauchemar sur les marchés européens, malgré l’absence de publication de statistiques majeures en-dehors d'un indice Ifo jugé bon en Allemagne. Cette fois-ci, c'est la Chine qui inquiète. La très forte rechute de la bourse de Shanghai, ayant perdu 8,5% lundi, reflète les interrogations des investisseurs sur la trajectoire économique du pays. La marché chinois continue de revenir à une dure réalité après un mouvement de forte hausse spéculative enregistré de la mi-juin 2014 à la mi-juin 2015.

« Les gens ont des points d’interrogation dans la tête », résume Xavier de Villepion, vendeur d’actions chez HPC. « La Chine est un tout autre morceau que la Grèce », alors qu’apparaissent « des doutes sur la croissance du pays à 7% que les autorités chinoises annoncent comme elles le veulent ». Ces mêmes autorités « ont encore refusé de coter certaines valeurs pour essayer d’endiguer la baisse » sur le marché boursier chinois ce lundi, explique-t-il.

L’Europe s’enfonce progressivement dans le rouge

Les inquiétudes ont entraîné les indices européens dans le rouge vif : le CAC40 a lâché 2,57% à la clôture, une perte presque équivalente à celle du Dax allemand qui a terminé en baisse de 2,56%. Tous les indices européens ont clôturé dans le rouge.

Les interrogations sur la Chine ont notamment impacté les entreprises dont la croissance est très axée sur le marché chinois. À titre d’exemple, les équipementiers automobiles ont ainsi été très touchés, comme Valeo (-5,41% en fin de séance).

Le secteur du luxe, dont le développement en Chine est un enjeu majeur pour les années à venir, reste également surveillé par les investisseurs, explique Xavier de Villepion. Ce dernier souligne à titre d’exemple l’importance des projets de LVMH vis-à-vis du marché chinois, sans non plus s’inquiéter de la trajectoire boursière de la célèbre entreprise française à moyen terme.

Les indices américains s'affichaient également en baisse, plutôt modérée, au moment de la clôture européenne. Le Dow Jones se contractait de 0,75% à 17h40, alors que le S&P500 perdait 0,47% à la même heure. Les deux indices ont presque effacé la totalité de leur hausse (modérée) depuis le début de l’année, remarque Xavier de Villepion, qui souligne que le Nasdaq tient mieux sa trajectoire haussière depuis le début de l’année, grâce au dynamisme de certaines valeurs comme Amazon.

Les valeurs chinoises cotées à Wall Street étaient affectées par les déboires de la bourse chinoise, le géant du commerce en ligne Alibaba perdant environ 3% à 17h30.

Contraction des marchés : une opportunité pour des achats à bon compte ?

Pour autant, « la baisse va un peu trop vite et cela crée des opportunités », explique Xavier de Villepion, qui souligne que les prochaines publications d’entreprises européennes devraient révéler de bonnes surprises, susceptibles de faire remonter certaines valeurs aujourd’hui pénalisées. De nombreuses entreprises publient en effet leurs résultats trimestriels ou semestriels cette semaine et la semaine prochaine. « Ceci devrait enrayer la baisse », estime-t-il.

L’autre opportunité qu’offre la baisse d’aujourd’hui est l’éventualité d’un plan de soutien supplémentaire que les autorités chinoises pourraient adopter dans l’urgence. « Il y a un espoir pour que les autorités interviennent », mentionne Xavier de Villepion. Les autorités chinoises avaient déjà cherché à calmer les inquiétudes des investisseurs au cours des dernières semaines, avec un encadrement très strict des ventes d’actions (ventes à découvert interdites, et limitation des possibilités de ventes de la part des actionnaires possédant au moins 5% du capital d’une même entreprise).

Lire aussi : Le marché chinois rechute très fortement, le krach se poursuit

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

10.73 +0.09%
25.52 +2.24%
0.901 -0.11%
9.589 +0.30%
187.68 +2.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.