1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chine : une économie entre deux eaux
Le Revenu07/12/2019 à 11:06

Le contrat social entre le gouvernement et les citoyens repose sur la hausse de l'emploi et du pouvoir d'achat. (© DR)

Malgré des signes encourageants, l'empire du Milieu reste fragilisé par le conflit commercial avec les États-Unis.

Aux yeux de Pékin, Donald Trump a commis une «abomination absolue» en promulguant le 27 novembre une loi soutenant «les droits humains et la démocratie à Hong-Kong».

Certes, ce texte est avant tout symbolique et la Chine y a répondu tout aussi symboliquement en sanctionnant la Marine et des ONG américaines. Mais ce regain de tensions ne va pas faciliter la signature d'un accord commercial «de phase 1» entre les deux pays, initialement espéré avant fin 2019.

Les négociations se poursuivent néanmoins et Donald Trump pourrait reporter une nouvelle hausse de droits de douane sur des produits chinois prévue le 15 décembre.

Rebond manufacturier

Les deux superpuissances ont tout intérêt à apaiser le conflit qui les oppose depuis un an et demi. Le climat de guerre commerciale pèse sur l'économie américaine, et encore plus sur la chinoise.

Le FMI prévoit que le PIB du géant asiatique progresse de 6,1% en 2019 et de 5,9% en 2020. Du jamais-vu depuis des décennies. «Et encore, l'indicateur privilégié par le Premier ministre Li Keqiang - focalisé sur le transport ferroviaire de marchandises, la consommation d'électricité et les crédits bancaires - reflète plutôt une croissance de 4,2%», souligne Anton Brender, chef économiste de Candriam.

Bruno Cavalier et Fabien Bossy, économistes chez Oddo BHF, estiment pour leur part que le commerce extérieur privera

Lire la suite sur LeRevenu.com

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ZvR
    07 décembre18:37

    Ca fait plus de 20 que les journaux économiques occidentaux tournent en boucle sur le ralentissement chinois.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer