Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Casino ralentit en France, toujours solide au Brésil au T1
information fournie par Reuters 25/04/2019 à 19:28

    * Les ventes stables en comparable en France
    * Le Brésil progresse de 7,1% en comparable
    * Objectifs annuels confirmés

 (Actualisé avec détails, cours)
    par Pascale Denis
    PARIS, 25 avril (Reuters) - Casino  CASP.PA  a vu sa
croissance organique décélérer au premier trimestre,
ralentissant dans la plupart de ses formats en France, mais
enregistrant une croissance toujours solide au Brésil.
    Le distributeur français, qui bataille pour reconquérir la
confiance des marchés en opérant des cessions d'actifs massives
pour se désendetter, a fait état jeudi d'une croissance
organique de 4,3% au premier trimestre de l'année, après une
progression de 5,1% au cours des trois mois précédents.
    En France, les ventes ont décéléré dans tous les formats, à
magasins comparables, hors essence et effets calendaires, hormis
dans les hypermarchés Géant, où elles ont pris 0,3%, après être
restées stables en fin d'année dernière.
    Ces grands formats avaient été les plus affectés, au dernier
trimestre 2018, par les blocages des accès aux entrepôts et à
certains magasins liés au mouvement des "Gilets jaunes". 
    Au total, les ventes en France sont restées stables, tandis
qu'elles ont légèrement progressé (+1%) chez Carrefour  CARR.PA 
 , dans un marché toujours très bataillé.
    "Notre dynamique commerciale est bonne", a déclaré à la
presse David Lubek, directeur financier du groupe, évoquant une
bas de comparaison élevée et un trafic positif en hausse de 1,7%
chez Monoprix et de 2% chez Franprix, avec un "mix" favorable
aux marges, avec notamment une forte progression des produits
bio.
    Le site CDiscount affiche une croissance organique de son
volume d'affaires de 9,2% grâce à l'expansion de ses activités
de place de marché, tandis que ses ventes en propre ont baissé
de 3,0%.
    Par ailleurs, le groupe a encore signé une solide
progression au Brésil (+7,1% après +6,9%) grâce à un retour de
l'inflation sur les produits alimentaires.
    Il a confirmé l'ensemble de ses objectifs fixés en mars, à
savoir une progression de 10% par an du résultat opérationnel
courant (Roc) en France entre 2019 et 2021 et une  la génération
de trésorerie de 500 millions d'euros par an avant intérêts et
dividendes.  
    
    DÉFIANCE DU MARCHE
    En Bourse, le titre Casino, qui avait plongé de 28% en 2018
et avait repris des couleurs début 2019 avant les résultats
annuels du groupe, s'est à nouveau orienté à la baisse après des
chiffres mal accueillis le 14 mars. 
    Il a fini à 37,67 euros jeudi, accusant une chute de 21% par
rapport à un plus haut de 47,58 euros touché le 1er mars.    
    Pénalisé par son endettement et celui de sa maison-mère
Rallye  GENC.PA , Casino a encore relevé son objectifs de
cessions d'actifs. 
    Après avoir bouclé un deuxième plan de plus de 1,5 milliard
d'euros, il a porté son objectif de cessions à plus de 2,5
milliards d'ici le début de 2020.  
    En dépit de ces annonces, et faisant écho aux inquiétudes
des investisseurs, les agences Moody's et Standard & Poor's ont
abaissé leur notation financière sur le groupe, jugeant
insuffisante sa génération de trésorerie en France, hors
cessions d'actifs.   et  
    Les analystes s'inquiètent aussi de l'impact, à long terme,
des ventes de murs de magasins sur le modèle du distributeur.
    La dette de Casino s'est réduite d'un milliard à 2,7
milliards d'euros en 2018, grâce aux cessions, tandis que celle
de Rallye a atteint 2,9 milliards.
    La holding avait, à la fin mars 2019, apporté en garantie de
ses lignes de crédit environ 82% de sa participation de 51,7%
dans Casino, selon les estimations de Barclays.

 (Edité par Benoît Van Overstraeten)
 

Valeurs associées

14,80 EUR Euronext Paris +0,71%
3,84 EUR Euronext Paris -1,89%
0,04 EUR Euronext Paris 0,00%

1 commentaire

  • 25 avril 21:27

    ils ont fait tout ce qui était possible pour déguiser d'excellentes nouvelles pour les faire percevoir différemment.les nouvelles de CA restent excellentes malgré les cessions de magasins non rentables.Bravo à JCN !


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.