Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit-Les prochains jours seront décisifs, dit Von der Leyen
Reuters25/11/2020 à 16:21

(Actualisé avec déclarations de Boris Johnson et Le Drian)

BRUXELLES, 25 novembre (Reuters) - L'Union européenne ne peut garantir qu'il y aura un accord commercial avec la Grande-Bretagne à la fin de la période de transition du Brexit et les prochains jours seront décisifs, a déclaré mercredi la présidente de la Commission.

"Les prochains jours seront décisifs. L'Union européenne est bien préparée pour un scénario de 'no deal'", a déclaré Ursula von der Leyen au Parlement européen.

"Avec très peu de temps devant nous, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour parvenir à un accord. Nous sommes prêts à être créatifs", a-t-elle ajouté.

La pêche et les règles d'une concurrence équitable sont les principaux obstacles à la conclusion d'un accord qui doit régir les relations commerciales entre Londres et Bruxelles à l'issue de la période de transition fixée au 31 décembre, qui a suivi la rupture formelle entre le Royaume-Uni et l'UE.

S'exprimant devant le Parlement, le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que la période de transition ne serait pas prolongée.

Il a ajouté que l'Union européenne devrait se rendre à l'évidence que la Grande-Bretagne doit contrôler l'accès à ses eaux si les deux camps veulent progresser dans les négociations.

Devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a accusé le gouvernement britannique de ralentir sciemment les négociations en portant la discussion sur des sujets secondaires.

"L'issue est incertaine, l'ouverture britannique reste insuffisante sur les sujets les plus sensibles", a déclaré Jean-Yves Le Drian, répétant que la France ne laisserait pas le calendrier prendre le pas sur le contenu de l'accord et que la pêche ne serait pas une variable d'ajustement.

Appelant les Britanniques à renoncer aux postures tactiques, le ministre français des Affaires étrangères a réaffirmé qu'il valait parfois mieux une absence d'accord qu'un mauvais accord.

(Marine Strauss et Robin Emmott; avec John Irish à Paris, version française Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer