Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Brexit: Les ménages anglais ne seront pas insolvables, selon TwentyFour AM
information fournie par Newsmanagers21/11/2018 à 11:45

(NEWSManagers.com) -

Selon Douglas Charleston, gérant de portefeuille au sein de l'équipe asset backed securities (ABS) chez TwentyFour Asset Management, une filiale britannique de Vontobel, le Brexit impactera peu les titres adossés à des créances hypothécaires résidentiels au Royaume-Uni.

L'incertitude demeure quant au sort de l'accord négocié entre Bruxelles et le gouvernement de Teresa May sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne programmée en mars 2019. Selon Doug Charleston, gérant de portefeuille au sein de l'équipe asset backed securities (ABS) chez TwentyFour Asset Management, boutique londonienne spécialisée sur l'obligataire et les ABS, peu importe la teneur de l'accord et les doutes qui l'entourent, cela n'aura que peu d'impact sur les titres adossés à des créances hypothécaires résidentiels au Royaume-Uni (RMBS). Un point de vue qu'il a exprimé devant des investisseurs à Paris lors d'une présentation organisée avec le CIF Hexagone Finance, jeudi 15 novembre.

" L'hypothèse que les ménages britanniques deviendront insolvables en raison du Brexit est improbable. Le Brexit n'apportera pas de changement significatif dans les moteurs de performances fondamentaux des residential mortgage backed securities (RMBS) britanniques, à savoir le niveau d'emploi, le ratio coût de la dette/ disponibilité de la dette et la valorisation des actifs. Le problème devrait davantage se situer à court-moyen terme autour de la croissance et des revenus des ménages britanniques que dans la solvabilité de ces derniers," soutient Doug Charleston. Aussi ces fondamentaux se sont-ils améliorés de façon constante sur les cinq dernières années et les défauts sur cette classe d'actifs quasiment inexistants. " Contrairement aux emprunteurs basés aux Etats-Unis, les emprunteurs britanniques ne peuvent pas échapper au paiement de leurs créances si la taille de leur prêt est supérieure à la valeur de leur bien immobilier. Leur dette les poursuit sur plusieurs années," dit-il.

Les RMBS britanniques restent le plus gros marché du segment en Europe avec près de 100 milliards de livres sterling de titres disponibles (29% du marché des ABS en Europe). Depuis janvier 2018, 25 deals ont été scellés dans le secteur des RMBS britanniques représentant 25 milliards d'euros soit 36% des émissions primaires des ABS en Europe. Doug Charleston s'attend d'ailleurs à un total d'émissions de 30 milliards d'euros sur le segment des RMBS britanniques pour l'année 2018.

Douglas Charleston a narré une anecdote pour le moins sportive à l'occasion de la présentation. Il a ainsi été récemment proposé à TwentyFour Asset Management d'investir dans des titres adossés à des actifs... du FC Barcelone, célèbre club de football espagnol. En l'occurrence, il s'agissait ici de titres adossés aux flux futurs provenant des ventes de billets de matchs de l'équipe. " Nous n'avons pas été sollicités directement par le club mais par l'intermédiaire de banques qui étaient en charge de la titrisation. C'est une pratique qui se développe au sein des clubs sportifs mais nous n'investissons pas dans ce genre de deals, l'une des raisons étant que ces titres ne font l'objet d'aucune notation," précise toutefois Douglas Charleston à NewsManagers. Les revenus tirés des abonnements et des cartes de membres du FC Barcelone s'élevaient à plus de 60 millions d'euros pour la saison 2017/2018 selon le rapport économique du club publié fin juin. Le montant de la dette long-terme du FC Barcelone atteignait 189 millions d'euros et celui de la dette court-terme 492 millions d'euros en date du 30 juin 2018.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.