Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bourse : les bonnes surprises des résultats du 3e trimestre
Boursorama02/11/2020 à 16:40

Au 3e trimestre, les ventes de LVMH ont reculé de 7% contre une baisse de 12% attendue par les analystes, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 12 milliards d'euros.(Crédits photo : Unsplash - Mal Querrer)

Au 3e trimestre, les ventes de LVMH ont reculé de 7% contre une baisse de 12% attendue par les analystes, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 12 milliards d'euros.(Crédits photo : Unsplash - Mal Querrer)

 Après un deuxième trimestre très affecté par le confinement généralisé, le troisième trimestre s'est révélé meilleur qu'attendu dans des secteurs variés, accréditant ainsi la thèse du rebond lié surtout à un effet de rattrapage. Mais n'est-il déjà pas trop tard pour se réjouir alors que de nouvelles restrictions sanitaires risquent bien de mettre précocement un terme à cette embellie ? Revue de détails des principales publications.

Capgemini

Au lendemain des avertissements de l'allemand SAP entraînant la chute de la tech européenne en Bourse, Capgemini a révélé des résultats meilleurs qu'attendu par le marché, ce qui devrait lui permettre de se situer "au-dessus du milieu de la fourchette annoncée" dans ses objectifs financiers de 2020. Le groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé d'un peu plus de 4 milliards d'euros au troisième trimestre, en hausse de 15,6% à taux de change courants et de 18,4% à taux de change constants par rapport au même trimestre de l'année 2019. "Ce trimestre, qui s'est révélé meilleur qu'anticipé, a été marqué par une nette amélioration de la performance par rapport au deuxième  trimestre, visible sur l'ensemble de nos régions et de nos métiers", a commenté le directeur général, Aiman Ezzat, dans un communiqué. 

FDJ

La bonne dynamique de reprise post-confinement a permis à la FDJ, premier opérateur de jeux d'argent et de hasard en France, d'enregistrer une progression des mises de 6% au troisième trimestre, et d'afficher pour cette même période un chiffre d'affaires quasiment stable (+0,2%) par rapport au troisième trimestre 2019, à 0,5 milliard d'euros.

Fnac-Darty 

Pour le troisième trimestre, Fnac-Darty a publié un chiffre d'affaires de 1,859 milliard d'euros, en croissance de 8,5% en données publiées et 7,3% en données comparables. 

La croissance des ventes en ligne et la bonne reprise des ventes en magasins a permis de limiter la perte de chiffre d'affaires. La poursuite de la forte croissance des ventes en ligne sur le trimestre (près de +30%) et la reprise des ventes en magasins permettent au groupe de réduire la perte liée à la crise sanitaire à moins de 100 millions d'euros à fin septembre 2020.

Hermès 

Le groupe de luxe a fait état d'un rebond de ses ventes au troisième trimestre, qui ont progressé de 7% à taux de changes constants après une chute de 41,5% au trimestre précédent. La croissance est tirée par le rebond en Asie (notamment au Japon avec un rebond des ventes de 11% après un recul de même ordre au deuxième trimestre), mais le chiffre d'affaires en France (-33%) est toujours pénalisé par la réduction des flux touristiques dans cette période de crise sanitaire.

LVMH 

Au troisième trimestre, les ventes du groupe de luxe ont reculé de 7% contre une baisse de 12% attendue par les analystes, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 12 milliards d'euros. L'impact de  la crise sanitaire a ainsi été réduit par le rebond des ventes du maroquinier Louis Vuitton. 

La division Mode et Maroquinerie de LVMH a ainsi enregistré une croissance de 12% au troisième trimestre tandis que la plupart des autres activités du groupe ont chuté  (Parfums et Cosmétiques : -16%,  Montres et Joaillerie : -14%, distribution sélective : -29%). 

Saint-Gobain 

Le spécialiste des matériaux de construction a fait état d'un chiffre d'affaires de 10,13 milliards d'euros au troisième trimestre 2020, en repli de 6,2% sur un an en publié, mais en hausse de 3,2% à structure et change comparables (SCC). En raison de la croissance des ventes et des résultats au T3, il  a également revu  à la hausse ses objectifs, précisant "hors impact majeur nouveau de la récente dégradation sanitaire".

Rémy Cointreau 

Le groupe de vins et spiritueux, qui a publié ses résultats pour le premier semestre le 20 octobre a fait état d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes pour la période estivale.

Rémy Cointreau affiche des ventes de 430,8 millions d'euros au titre de son premier semestre, en baisse de 17,8% en publié et de 16,4% à devise et périmètre constant, avec une amélioration au deuxième trimestre (-4% en organique) par rapport au premier (-33,2%).

En outre, le groupe dit s'attendre à ce que le second semestre continue de «bénéficier d'une vraie reprise portée par les Etats-Unis et la Chine continentale», et ce «malgré une faible visibilité persistante», selon le communiqué.  

TechnipFMC 

Dans un contexte difficile pour le secteur pétrolier, le groupe d'infrastructures pétrolières franco-américain a publié des résultats trimestriels montrant des signes de stabilisation, et supérieurs aux attentes des analystes. Il essuie en effet une perte nette de 3,9 millions de dollars au troisième trimestre contre une perte de 119 millions un an auparavant.

L'Ebitda ajusté du groupe a reculé de 15% sur un an pour atteindre 321 millions de dollars, soit une marge de 9,6% au lieu de 11,4% au même trimestre de 2019.

SB (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.64%
FDJ
Euronext Paris +0.06%
Euronext Paris -2.33%
Euronext Paris +7.56%
Euronext Paris -1.15%
Euronext Paris -1.67%
Euronext Paris -1.60%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Jack_
    31 octobre11:59

    Ca va faire plaisir aux esprits chagrins, ce sont les habituels pessimistes.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer