1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

BOURSE-EuropaCorp chute, le studio placé en procédure de sauvegarde
Reuters14/05/2019 à 13:18

PARIS, 14 mai (Reuters) - EuropaCorp ECP.PA dévisse mardi à la Bourse de Paris, au lendemain de l'annonce de son placement en procédure de sauvegarde pour une durée de six mois.

Fondé il y a 20 ans par le réalisateur Luc Besson, le studio de production et de distribution de films et de séries paye l'échec de son film à gros budget "Valérian et la Cité des Mille Planètes", censé le relancer après trois exercices successifs de pertes.

"Le conseil d'administration et la direction générale d'EuropaCorp ont estimé que la procédure de sauvegarde permettrait de négocier les termes d'un assainissement de la situation financière de la société via une restructuration de sa dette et de son capital, tout en poursuivant sereinement son activité", explique la société dans un communiqué publié lundi soir.

A 13h15, le titre, dont la cotation a repris ce mardi après avoir été suspendu depuis le 6 mai, dégringole de 16% à 84 centimes d'euros. Le tribunal de Bobigny a ouvert la procédure de sauvegarde pour une durée de six mois. "En temps utiles, la société procèdera à une information du marché sur l'issue de ses négociations qu'elle entend poursuivre avec les prêteurs et d'autres investisseurs potentiels", ajoute le communiqué.

L'ouverture de cette procédure de sauvegarde met en lumière la difficulté du défi que s'était lancé le cinéaste français: bâtir un studio de production leader en Europe capable de porter des productions à gros budget en misant notamment sur des oeuvres en langue anglaise.

A l'origine de "Taken", "Lucy" et du "Cinquième Elément", EuropaCorp a été l'un des principaux contributeurs à l'exportation du cinéma français à l'international ces vingt dernières années.

Le studio, à la tête duquel se sont succédés de nombreux directeurs généraux, a cependant accumulé les difficultés financières ces dernières années, ce qui l'a conduit à se délester de plusieurs pans de son activité, dont des catalogues de films ou encore l'exploitation de cinémas multiplex.

En décembre dernier, EuropaCorp qui affiche une dette nette de 221 millions d'euros pour une capitalisation boursière inférieure à 37 millions d'euros, avait dit s'attendre à un exercice 2018-2019 significativement déficitaire après avoir accusé une perte nette de 88,9 millions d'euros sur les six premiers mois de son exercice décalé.

 Le communiqué: https://bit.ly/2JjeFpa   

    
 (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)
 

Valeurs associées

Euronext Paris +0.15%
NASDAQ +0.51%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • s.thual
    15 mai09:11

    Berne depuis l introduction alors que les dirigeants eux ont bien prospère.......cherchez l erreur...aujourd'hui succès possible pour un film.....les pigeons de la première heure...sortez vos mouchoirs....À titre personnel Mr Besson il est en sauvegardé du groupe ?

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer