Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Boeing: commandes et livraisons en berne en avril
information fournie par Boursorama avec AFP 14/05/2024 à 17:48

( AFP / PATRICK T. FALLON )

( AFP / PATRICK T. FALLON )

Les livraisons de Boeing ont pâti en avril de la réorganisation du contrôle qualité et de la sécurité dans la production de l'avionneur américain, après une série de problèmes depuis plus d'un an et un incident en vol en janvier.

Au total, selon des données publiées mardi sur le site du groupe, Boeing a remis vingt-quatre avions à leurs propriétaires, dont seize exemplaires du 737 MAX, son appareil vedette, deux 767-300, quatre 787 Dreamliner et deux 777 en version cargo.

Outre ses actions pour améliorer la qualité de sa production, qui ont ralenti ses cadences, le groupe a également souffert de problèmes persistants dans sa chaîne d'approvisionnement.

Mais il a néanmoins de quoi se réjouir, car il a atteint deux seuils symboliques en avril.

Tout d'abord, la livraison du 25.000e avion commercial depuis que le premier exemplaire de la gamme des 700 (un 707) a été livré en 1958 à la compagnie Pan Am.

Et Boeing a aussi livré son 1.500e avion 737 MAX, remis à la compagnie irlandaise Ryanair.

Du côté des commandes, la moisson n'a pas été très florissante en avril avec sept commandes brutes: cinq appareils 787 Dreamliner et deux 777-9.

La cessation d'activité, en février, de la compagnie canadienne à bas coût Lynx Air a entraîné l'annulation en avril d'une commande de vingt-neuf 737 MAX. De son côté, la compagnie japonaise All Nippon Airways a annulé sa commande de sept 787-10 et de deux 777-9.

Depuis le début de l'année, Boeing a enregistré 138 commandes brutes et livré 107 appareils, dont 83 exemplaires de la famille des 737.

Son carnet de commandes atteignait fin avril 6.209 avions, dont 4.325 portant sur le 737 MAX.

Boeing comptait encore augmenter la cadence de production du 737, pour atteindre son objectif de cinquante exemplaires fabriqués par mois en 2025/2026.

Mais une succession de problèmes de production en 2023 et un incident en vol sur un 737 MAX 9 d'Alaska Airlines le 5 janvier ont entraîné notamment une enquête de l'Agence américaine de l'aviation civile (FAA). Celle-ci a décidé, entre autres, de geler cette cadence au niveau de fin 2023 (38 avions par mois).

La FAA enquête également sur le Dreamliner, qui a aussi rencontré de nombreux problèmes de production depuis 2020.

Boeing a atteint son objectif pour fin 2023 de produire cinq 787 Dreamliner par mois, et visait dix exemplaires mensuels en 2025/2026.

L'avionneur avait déjà du mal à remonter la pente après deux crashs de 737 MAX en 2018 et 2019.

Valeurs associées

179,17 USD NYSE -1,76%

1 commentaire

  • 14 mai 18:03

    ce n'est pas forcément une bonne nouvelle à moyen terme pour Airbus, car cela ouvre la porte aux concurrents chinois !


Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.