Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Bastide, Plastivaloire, Ubisoft : les valeurs à suivre demain à Paris -
information fournie par AOF 15/05/2024 à 18:32

(AOF) - Altamir

La société cotée de private equity communiquera son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Bastide

Bastide Groupe annonce que son activité est restée très dynamique au troisième trimestre avec une croissance organique en hausse de 7,5%. Sur la période, le chiffre d'affaires s'élève à 134,7 millions d'euros , soit une croissance globale de 8,2%. Le spécialiste de la prestation de santé à domicile précise que cette performance trimestrielle porte le chiffre d'affaires 9 mois à 395,2 millions d'euros, en hausse de 7,6%, dont 6,6% en organique.

Cafom

Le groupe Cafom, spécialiste de l'équipement de la maison en Europe et en Outre-Mer, a fait état d'une hausse de 3% de son chiffre d'affaires au premier semestre, ressortant à 215 millions d'euros. Le pôle Outre-mer accuse un repli de 2,4%, alors que l'activité e-Commerce en Europe continentale affiche une croissance robuste de 1,6% en raison d'une dynamique solide sur ses différents marchés, en particulier à l'international.

Elior

Le spécialiste de la restauration divulguera ses résultats du premier semestre.

Eurazeo

La société d'investissement présentera son chiffre d'affaires du premier trimestre.

FL Entertainment

FL Entertainment, spécialiste du divertissement coté sur Euronext Amsterdam, annonce qu'il se rebaptise Banijay Group, s'appuyant sur la marque "puissante et de renommée mondiale" de sa filiale Banijay. Le Groupe Banijay comprendra désormais Banijay Entertainment, entreprise de production et de distribution de contenu, Banijay Live spécialiste de l'événementiel, et Banijay Gaming regroupant les activités de paris sportifs et de jeux en ligne du groupe.

JCDecaux

JCDecaux, spécialiste de la communication extérieure, annonce le déploiement de la nouvelle génération de sanitaires publics à Paris dans la perspective de l'accueil de millions de touristes à l'occasion des JO dans la capitale cet été. L'Inventeur du sanitaire à entretien automatique sur le domaine public, leader mondial et actuel opérateur des 435 édicules parisiens, s'était vu confier en 2022 leur renouvellement et leur modernisation par la Ville de Paris. Une première phase d'installation des sanitaires sera réalisée d'ici début juillet 2024 sur l'ensemble des sites olympiques.

Innelec

Le chiffre d'affaires annuel d'Innelec au titre de l'exercice 2023-24 clos le 31 mars 2024 s'établit à 187,7 millions d'euros, soit une progression de 15%. Les revenus ont reculé de 0,3% à 42,2 millions d'euros au quatrième trimestre, qui présente un effet de base défavorable car la croissance du quatrième trimestre 2023 avait été de 56%, dopée par le rattrapage des livraisons de consoles Sony PS5.

Neurones

Neurones a dévoilé une croissance organique de 8,6% au premier trimestre, son chiffre d'affaires sur les trois premiers mois de l'année ressortant à 204,9 millions d'euros. Le groupe de conseil en management et de services numérique a été porté par le digital, la data, le cloud et la cybersécurité. Pour ses perspectives 2024, l'entreprise table sur un sur un chiffre d'affaires de l'ordre de 800 millions d'euros et sur un résultat opérationnel d'environ 9,5%.

Parrot

Le spécialiste européen des microdrones professionnels précisera son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Phaxiam Therapeutics

Phaxiam Therapeutics annonce qu'au 31 mars 2024, elle disposait d'une trésorerie totale de 5,8 millions d'euros, contre 10,5 millions d'euros au 31 décembre 2023. La biotech qui développe des traitements innovants contre les infections bactériennes sévères et résistante estime que cette position de trésorerie lui permet de financer ses programmes et ses dépenses d'exploitation jusqu'en août 2024. L'ex-Erytech "travaille actuellement au renforcement de sa structure financière afin de soutenir ses activités de développement clinique".

Plastivaloire

Le groupe Plastivaloire annonce un chiffre d'affaires de 212,5 millions d'euros au 2ème trimestre 2023-2024 (janvier – mars 2024) en retrait de 8,1% (-7,6% à taux de change constant). Le fabricants de pièces plastiques complexes destinées aux produits de grande consommation , notamment l'automobile, souligne que la base de comparaison est très forte, avec une activité record en croissance de 29,5% au 2e trimestre 2022-2023). Le groupe maintient pour l'exercice 2023-2024 ses objectifs d'un chiffre d'affaires au-dessus de 800 millions d'euros pour le 2ème exercice consécutif.

Poxel

La biotech annoncera son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Ubisoft

Sur l'exercice 2023-2024, Ubisoft a enregistré un résultat opérationnel ajusté de 401,4 millions d'euros alors qu'il visait environ 400 millions d'euros. L'éditeur de jeux vidéo avait essuyé une perte de 500,2 millions d'euros sur l'exercice précédent. Les net bookings - l'équivalent du chiffre d'affaires – ont progressé de 33,5%. L'entreprise précise que l'objectif de réduction annuelle des coûts de 200 millions d'euros d'ici 2025-26 en bonne voie d'être atteint. La base de coûts fixes a été réduite d'environ 150 millions d'euros au cours de l'exercice 2023-24.

Vallourec

Le spécialiste des solutions tubulaires premium rendra compte de ses résultats du premier trimestre.

Valeurs associées

Euronext Amsterdam -100.00%
Euronext Paris +0.44%
Euronext Paris -3.16%
Euronext Paris -3.16%
Euronext Paris -0.76%
Euronext Paris +3.97%
Euronext Paris +1.90%
Euronext Paris +0.64%
Euronext Paris +4.10%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -0.50%
Euronext Paris -0.73%
Euronext Paris +0.45%
Euronext Paris +0.41%
Euronext Paris +2.44%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 15/05/2024 à 18:32:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.