1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Baillie Gifford cherche à se faire un nom en France
Newsmanagers04/12/2018 à 17:30

(NEWSManagers.com) -

Plutôt discrète en France jusqu' à présent, la société de gestion écossaise Baillie Gifford cherche aujourd' hui à accroître sa notoriété dans notre pays. Cela se traduit notamment par la participation à des événements de place autour des thèmes de l' investissement responsable et durable. La société de gestion a aussi apporté son soutien à la création d' un centre pour la finance durable à Toulouse dans le cadre de ses partenariats académiques.

Baillie Gifford, qui gérait 220,4 milliards d' euros au 30 septembre 2018, couvre le marché français depuis environ deux ans et affiche des clients dans le pays depuis 18 mois. Pour cela, la société de gestion active peut compter sur deux femmes, Sara Hardy (client service manager) et Diana Philip (client service director), basées à Edimbourg, là où se situe le siège de la société, et avec qui NewsManagers a pu s' entretenir.

Outre son identité écossaise affirmée, Baillie Gifford se distingue des autres sociétés de gestion britanniques par sa structure qui est un " partenariat indépendant avec une responsabilité sans limite pour les associés " , a expliqué Tomas Coutts, associé de Baillie Gifford, au cours d' une conférence de la Chaire FDIR à Paris. Fondée en 1908, la structure est entièrement détenue par ses 44 associés, un nombre qui évolue régulièrement au fil du temps. " Le partenariat et notre localisation à Edimbourg nous aident parce que nous n' avons de compte à rendre à personne d' autre que nos clients et nous sommes situés " loin de la foule en délire " des marchés, deux éléments qui contribuent à une culture de la fidélité des salariés et à une certaine continuité " , peut-on lire dans un document présentant la société. " Cela nous permet d' avoir une approche réfléchie, de faire les choses à notre façon, d' ignorer les modes, les marchés et les indices et d' adopter une attitude de long terme dans chacune des choses que nous réalisons, du développement des équipes et de l' entreprise à la recherche en investissement et la mesure de la performance " .

En s' appuyant sur ces fondements, Baillie Gifford propose une gestion active sur le long terme, essentiellement en actions, même si elle a quelques investissements en obligations et en multi-classes d' actifs. Son expertise phare est celle des actions internationales qui se déclinent sous la forme de plusieurs stratégies et qui représente un encours de 167,7 milliards d' euros. Ces actifs sont gérés principalement pour des fonds de pension, qui représentent 57,3 % des clients.

S' agissant de la clientèle française, l' offre mise en avant tourne autour des actions japonaises, des marchés émergents, des actions monde, des actions américaines et du fonds Positive Change Fund, lancé en 2017 et qui prend en compte des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). Pour le moment, la clientèle hexagonale est principalement investie dans le fonds Baillie Gifford Worldwide Japanese Fund.

Ce développement en France s' inscrit dans le cadre de la stratégie de développement de Baillie Gifford en Europe continentale qui a débuté il y a quelques années. Cela s' est traduit par le lancement d' une gamme à Dublin, où la société a d' ailleurs tout dernièrement décidé de créer un petit bureau pour faire face aux retombées du Brexit. Baillie Gifford a aussi monté une équipe européenne de six personnes, incluant les deux commerciales couvrant la France.

Outre l' Hexagone, la société démarche aujourd' hui l' Europe du Nord, l' Italie, les Pays-Bas, l' Allemagne et la Suisse. Au total, elle gère 10 milliards d' euros pour 35 clients institutionnels, en Europe continentale.

Et si le Vieux Continent est un marché plutôt nouveau pour Baillie Gifford, la société n' en est pas à son coup d' essai en matière de développement à l' international, puisque plus de 40 % de ses clients sont basés en Amérique du Nord et un peu plus de 20 % en Asie...

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer