Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

ANALYSE-Le retour des rachats d'actions en Europe, un espoir de plus
information fournie par Reuters16/08/2021 à 13:06

* Les mentions de rachats au plus haut depuis 2016 au T2

* Un facteur qui pourrait réduire le retard sur Wall Street

* La tendance doit être durable, soulignent des analystes

par Danilo Masoni et Sujata Rao

MILAN, 16 août (Reuters) - L'excellent cru des résultats trimestriels publiés ces dernières semaines par les entreprises européennes a été marqué par une augmentation du nombre des sociétés prêtes à racheter une partie de leur propre capital, ce qui permet d'espérer un virage plus "américain" pour un marché historiquement plus attaché aux dividendes qu'aux rachats d'actions.

Les profits des entreprises européennes ont augmenté de près de 150% sur un an au deuxième trimestre, leur plus forte progression depuis le début du suivi par Refinitiv IBES en 2012. Le cabinet spécialisé Alphasense a parallèlement recensé 808 mentions de rachats d'actions lors des présentations de résultats sur les 180 jours au 2 août, un chiffre en hausse de 4% sur un an et au plus haut depuis fin 2016.

Aux Etats-Unis, où les rachats d'actions sont beaucoup plus répandus qu'en Europe, les cours de Bourse ont augmenté près de trois fois plus vite que sur le Vieux Continent sur les dix dernières années. Une surperformance spectaculaire qui peut s'expliquer au moins en partie par ces rachats, qui favorisent la croissance du bénéfice par action.

Une évolution plus favorable à ce type d'opérations en Europe pourrait donc permettre de rattraper une partie de ce retard, estime Tom O'Hara, gérant de Janus Henderson, même s'il prévient qu'une vague de rachats ponctuelle ne suffirait pas.

Les investisseurs doivent être convaincus que les rachats font "partie de l'ADN de l'entreprise", explique-t-il. "Le marché a besoin d'être rassuré sur le fait que c'est un élément que les équipes dirigeantes prennent au sérieux et qu'elles vont s'y tenir."

Parmi les grands groupes qui ont annoncé des rachats d'actions récemment figurent le distributeur Carrefour

CARR.PA , le sidérurgiste ArcelorMittal MT.LU MT.AS , la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell RDSa.L , le géant des semi-conducteurs STMicroelectronics STM.PA et celui de l'agroalimentaire Danone DANO.PA .

La banque américaine Goldman Sachs a cité récemment les rachats d'actions parmi les raisons qui l'ont conduite à revoir à la hausse ses prévisions pour les marchés actions européens.

L'allemande Berenberg estime de son côté que le retour des rachats pourrait permettre aux assureurs européens .SXIP de combler leur retard sur leurs concurrents américains .SPXIN après une sous-performance de dix points de pourcentage depuis le début de l'année.

"QUELQUE CHOSE EST EN TRAIN DE CHANGER"

Morgan Stanley estime qu'au moins 30 milliards d'euros de programmes de rachats ont été annoncés pendant la saison des résultats et que le record de 2019 (85 milliards d'euros) pourrait être battu sur l'ensemble de cette année.

"Quelque chose est en train de changer: de plus en plus de sociétés annoncent une augmentation des rachats et je crois que cela va continuer", dit Graham Secker, responsable de la stratégie actions Europe de la banque.

L'écart avec les Etats-Unis reste cependant considérable: les entreprises du S&P-500 .SPX ont racheté pour 200 milliards de dollars d'actions au deuxième trimestre après 178 milliards au premier selon Howard Silverblatt, analyste de S&P Global.

Selon la société d'analyse, 53% des entreprises américaines avaient un programme de rachats d'actions en 2018 contre 28% en 1980 alors que la proportion de celles qui distribuaient des dividendes était passée dans l'intervalle de 78% à 43%.

En Europe, 26% seulement des entreprises disposent d'un programme de rachats d'actions.

RACHATS OU DIVIDENDES ?

Certains, comme Grace Peters, responsable de la stratégie d'investissement Europe-Moyen-Orient-Afrique de J.P. Morgan Private Bank, jugent toutefois improbable un changement structurel.

"Beaucoup d'entreprises européennes regardent leur cours et se disent 'pourquoi suis-je moins bien valorisée qu'aux Etats-Unis ?' mais le modèle européen ne se prête pas à ce que les rachats d'actions favorisent le retour pour l'actionnaire", dit-elle en notant qu'en Europe, la rémunération du directeur général est rarement liée à la performance boursière.

En outre, les grands investisseurs que sont les fonds de pension et les assureurs européens attachent souvent beaucoup d'importance au rendement du dividende, a fortiori lorsque les rendements obligataires sont quasi nuls, voire négatifs.

Pour Graham Secker, de Morgan Stanley, ces fonds bénéficieraient pourtant de la hausse des cours permise par les rachats même si les dividendes diminuent.

"On peut donc encore assurer à l'investisseur un rendement ou un revenu relativement intéressant tout en dopant le taux de croissance en réduisant le nombre d'actions", ajoute-t-il.

Les actions des entreprises qui rachètent leurs titres affichent des performances supérieures aux autres: l'indice Solactice .BUYEU a progressé de près de 30% depuis le début de l'année contre +18% pour celui des sociétés qui paient un dividende .SD3P .

<^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ Buyback - EU transcript mentions https://tmsnrt.rs/3AsTFTc EU buyback index https://tmsnrt.rs/2VSWePO

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>

(Version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

CBOE -1.11%
Euronext Amsterdam +1.31%
Euronext Amsterdam +2.90%
Euronext Paris +0.69%
Euronext Paris +1.23%
Euronext Paris +4.22%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +3.26%
BP
LSE +2.30%
XETRA +3.39%
DJ STOXX +2.28%
DJ STOXX +1.71%
NYSE -0.82%
FTSE Indices +1.55%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

2 commentaires

  • 16 août13:42

    @oss119. Le rachat d'action est critiquable à de nombreux points de vue mais ne fait pas monter les PER puisqu'il augmente le bénéfice par action. Réfléchissez 2 secondes ce n'est pas compliqué à comprendre.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.