1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

400 suppressions d'emplois chez Castorama et Brico-Dépôt
Reuters13/02/2018 à 19:57

400 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS CHEZ CASTORAMA ET BRICO-DÉPÔT

LILLE (Reuters) - Le groupe britannique d'enseignes de bricolage Kingfisher a annoncé mardi en Comité central d'entreprise à Templemars (Nord) la suppression de plus de 400 postes dans les magasins Castorama et Brico-Dépôt.

La direction de Kingfisher a précisé le chiffre de 409 postes supprimés, 321 chez Castorama et 88 chez Brico-Dépôt et s'est engagée à proposer à 125 salariés un reclassement dans une enseigne du groupe.

Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion avec les salariés, la direction évoque "la poursuite du déploiement de son programme d'investissements informatiques, la mise en place d'une centrale d'achat unique, des évolutions des métiers du marketing et du commerce, ainsi que la création d'un centre de services partagés en Pologne pour gérer ses activités de transactions financières et comptables".

Cette annonce n'a pas surpris les syndicats qu ont dénoncé "le flou et l'imprécision des annonces".

"Ce n'est pas 409 mais 446 postes qui, au total, seront supprimés dans ce que l'on comprend d'annonces très floues et imprécises", a dit à Reuters Nicolas Euzenot, délégué syndical central de la CGT Castorama.

"La tension est forte car la direction a refusé la venue d'experts et sur chaque question posée, elle a botté en touche", a rajouté le syndicaliste en précisant que 63 postes seraient supprimés au siège de Templemars à proximité de Lille.

Kingfisher avait annoncé le 8 novembre 2017 le regroupement en Pologne, à Cracovie, de ses services comptables et de gestion, faisant craindre aux syndicats une délocalisation.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

-2.26%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Hacker69
    13 février20:41

    Incroyable le nombre de plans sociaux depuis le 1er janvier et le vote sur la rupture conventionnelle !C'est beau la politique....

    Signaler un abus

  • sethsix
    13 février20:31

    La croissance est là disaient-ils, la baisse du chômage va suivre soyez patient. En attendant c'est rupture conventionnelle collective et grand plan de licenciement dans les grosses enseignes !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5215.85 +0.38%
0.6435 -1.45%
13.43 -3.52%
4.533 +2.33%
106.9 +17.80%

Les Risques en Bourse

Fermer