1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

3 choses à savoir avant d'investir dans les matières premières
Café de la Bourse05/03/2019 à 10:16

Les matières premières ou commodities sont des actifs à part sur les marchés financiers. Découvrez 3 choses à absolument savoir avant d'investir sur le marché des matières premières.

Les matières premières ou commodities sont des actifs à part sur les marchés financiers. Autrefois réservés aux traders spécialisés, l'investissement sur ce type d'actifs s'est largement démocratisé ces dernières années. Pourtant mieux vaut bien connaître les spécificités de cette classe d'actifs avant de prendre position. Découvrez 3 choses à absolument savoir avant d'investir sur le marché des matières premières.

Les matières premières sont des actifs à part

Des matières de base qui ne créent pas de valeur

Les matières premières, aussi appelées commodities, sont une classe d'actifs bien particulière. Elles regroupent de très nombreuses matières qui peuvent être énergétiques (pétrole, gaz), agricoles (blé, maïs, orge, etc.), métalliques (or, argent, cuivre, etc.). Ce sont donc des matières de base, fournies par la nature après exploitation, et qui ont la particularité de ne pas créer de valeur. Cette caractéristique rend le précieux métal jaune « inutile et improductif » aux yeux de Warren Buffett, le célèbre investisseur américain qui explique : « si vous conservez une once d'or pour l'éternité, vous aurez toujours une once à la fin ». John Maynard Keynes le qualifie lui « de relique barbare » car ne possédant pas de valeur intrinsèque. C'est bien là le propre des matières premières, dont certaines ne peuvent d'ailleurs même pas se conserver sur le long terme comme les matières premières agricoles par exemple.  

Des actifs ayant leur propre marché et des traders spécialisés

Les matières premières s'échangent sur des marchés au comptant ou des marchés dérivés. La Bourse de Chicago, plus vieille Bourse de commerce de denrées alimentaires au monde, est un exemple de place boursière spécialisée dans les transactions de commodities.

Retenez que les matières premières sont principalement traitées via des produits dérivés. Nous y reviendrons plus tard dans cet article.

La corrélation complexe entre le cours des matières premières et celui des marchés actions

Il existe une relation complexe entre le cours des matières premières et les variations des marchés actions. En effet, lorsque les marchés actions se rétractent, le cours de certaines matières premières considérées comme des valeurs refuge s'envolent. C'est notamment le cas de l'or mais aussi de l'ensemble des métaux précieux qui s'apprécient généralement lorsque les différents indices boursiers chutent. À l'inverse, lorsque les marchés actions se rétractent, le cours de certaines matières premières comme le pétrole baisse, une situation liée à un affaiblissement de la demande dans ce contexte.

La valeur des matières premières repose sur une évaluation complexe de l'offre et de la demande

Le cours des matières premières repose en très grande partie sur la confrontation entre l'offre et la demande. Ces deux notions essentielles sont, dans le cas des matières premières, régies par de nombreux facteurs.

Le caractère de nécessité des matières premières pèse sur la demande de cette classe d'actifs

Les matières premières sont nécessaires. Cela semble évident en ce qui concerne les denrées alimentaires indispensables pour se nourrir et peut sembler plus incongru pour les matières premières métalliques par exemple. Cependant, parce qu'on ne peut pas créer une matière première et parce qu'elles entrent dans la composition de nombreuses autres matières, force est d'admettre que le caractère de nécessité est inhérent à cette classe d'actifs. Le caractère de nécessité est au fondement même de la demande concernant les commodities.

L'offre fluctuante des matières premières

L'offre des matières premières est par nature très aléatoire et dépend de très nombreux facteurs : bonnes ou mauvaises récoltes pour les matières premières agricoles (essentiellement dues aux aléas climatiques), découverte de gisements plus ou moins importants pour les matières premières fossiles et métalliques, mais aussi des facteurs humains particulièrement importants. De fait, un lobbying agressif influera sur l'exploitation du gaz ou du pétrole de schiste dans certains pays par exemple, les décisions du cartel de l'OPEP et la situation géopolitique au Moyen-Orient pèsera immanquablement sur les cours du pétrole, la panique des investisseurs en période de récession conduira sans doute à une flambée du prix de l'or, etc.

Il convient de bien comprendre avant d'investir sur les matières premières que les facteurs à l'origine de leurs variations de cours sont nombreux et complexes. Mieux vaut bien les identifier et se tenir au courant de l'actualité pour les anticiper au mieux.  

Il existe différents moyens d'investir dans les matières premières

Investir en direct dans les matières premières

C'est sans aucun doute la solution la plus contraignante et qui n'a véritablement de sens que pour les matières premières métalliques. Il ne s'agit pas en effet de remplir des jerricanes de gasoil à la station essence du coin pour les revendre quelques euros plus chers à ses voisins au bout de quelques mois mais plutôt d'acquérir des lingots de métaux précieux (or, platine, etc.) et de les conserver vous-même ou bien de faire appel à un tiers spécialisé.

Investir dans les actions des poids lourds du secteur

Vous pouvez acquérir des titres de sociétés spécialisées dans le secteur visé : compagnies pétrolières pour se positionner sur l'or noir, sociétés d'exploitation de mines d'or pour se positionner sur l'or tout court, etc.

L'achat d'actions en direct de sociétés du secteur peuvent être recommandées dans une optique d'investissement long terme pour une stratégie buy & hold par exemple.

Investir dans les matières premières grâce aux ETF et OPCVM

Les ETF, ces fonds indiciels qui répliquent l'indice d'un sous-jacent peuvent permettre à l'investisseur particulier d'investir sur le pétrole, l'or, le blé ou toute autre matière première, très facilement et à des coûts ultra compétitifs.

Les OPCVM, ces fonds spécialisés dans les matières premières permettent d'investir dans le secteur tout en déléguant la gestion et la sélection des titres à un professionnel spécialisé sur les matières premières, et donc idéalement compétent.

Investir dans les matières premières via des produits dérivés

Les produits dérivés dont le sous-jacent peut être une matière première en particulier (blé, or, pétrole, café, etc.) ou bien un ensemble de matières premières (céréales par exemple) permettent de spéculer à la hausse comme à la baisse sur ces actifs. Ils sont bien sûr à réserver à des investissements court terme et ne devraient être utilisés que par des investisseurs expérimentés qui comprendront bien leur fonctionnement et sauront se montrer prudent avec l'effet de levier qui les accompagne souvent, comme c'est le cas pour les options, les futures ou encore les warrants ou les turbos par exemple.

>> A lire aussi : cette matière première qui a déjà gagné 100% en seulement 2 ans...

Louis Yang (Café de la Bourse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer