Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Exclusif: Thales sur le point de lancer la vente de sa signalisation ferroviaire, selon des sources
Reuters22/04/2021 à 16:17

THALES SUR LE POINT DE LANCER LA VENTE DE SA SIGNALISATION FERROVIAIRE, SELON DES SOURCES

THALES SUR LE POINT DE LANCER LA VENTE DE SA SIGNALISATION FERROVIAIRE, SELON DES SOURCES

par Arno Schuetze et Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Thales met en vente son activité de signalisation ferroviaire, une opération qui pourrait représenter au moins 1,5 milliard d'euros, alors que le groupe français d'aéronautique et de défense souhaite recentrer son portefeuille d'actifs, a-t-on appris auprès de plusieurs personnes au fait du dossier.

Thales, qui compte parmi ses principaux actionnaires l'Etat français, est présent dans la défense, l'aéronautique civile mais aussi le spatial et les solutions d'identité et de sécurité numériques ainsi que le transport, une diversité qui est pointée du doigt par certains investisseurs.

La crise du Covid-19 a pesé sur ses ventes et ses résultats l'an dernier et le produit d'une cession pourrait contribuer à doper ses ressources pour rebondir.

Thales est épaulé par la banque d'affaires Lazard pour cette opération et pourrait envoyer prochainement un document d'information aux potentiels candidats à une reprise parmi lesquels Alstom, Hitachi Rail, Stadler Rail, CAF ainsi que des fonds de capital-investissement, ont dit les sources.

Thales et Lazard n'ont pas souhaité faire de commentaire sur ces informations.

Il est peu probable que le numéro un de ce secteur Siemens fasse une offre en raison des difficultés en termes de concurrence qu'il pourrait rencontrer s'il tentait de racheter son concurrent français, ont dit les sources.

Alstom, qui a finalisé le rachat en début d'année des activités ferroviaires du canadien Bombardier pourrait rencontrer un problème similaire, ont-elles ajouté.

La division transport de Thales a enregistré un recul de 6% de ses prises de commande l'an dernier, certains de ses clients ayant retardé des projets en raison d'un ralentissement de la demande liée à l'épidémie de Covid. Sa marge d'exploitation s'est en revanche nettement améliorée pour atteindre 5,3%, en-deça toutefois de l'objectif de 8%.

Dans une note de recherche diffusée le mois dernier, les analystes de JPMorgan estimaient que le redressement de la division était en bonne voie. "La marge du deuxième semestre 2020 à 9,1% était encourageante et la direction semblait avoir bon espoir que le transport puisse atteindre une marge élevée à un chiffre sur une période complète de 12 mois, ce qui n'est pas arrivée depuis 2013", ont dit les analystes.

L'activité de signalisation ferroviaire de Thales souffre cependant de sa relative petite taille et sa marge demeure plus faible que celle d'autres divisions de Thales et de concurrents.

Les estimations de sa valorisation varient de 1,5 à 2,5 milliards d'euros en raison des incertitudes sur la progression de son redressement et ses perspectives de croissance à venir.

(Edité par Nicolas Delame)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer