Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Emmanuel Macron  - page 7

  • information fournie par Reuters11.07.202201:32

    PARIS, 11 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a facilité l'implantation en France d'Uber UBER.N lorsqu'il était au ministère de l'Economie et des Finances, assouplissant les conditions d'accès à une licence de VTC, selon une enquête du Monde et de ses partenaires du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ)

  • information fournie par AFP10.07.202221:48
    2

    Pacte "secret" contre "toutes nos règles", "pillage du pays": des élus de gauche ont vivement dénoncé dimanche les liens qui ont uni Emmanuel Macron et la société Uber, après des révélations de presse. Dans le cadre des "Uber Files", une enquête reposant sur des milliers de documents internes à Uber adressés par une source anonyme au quotidien britannique The Guardian et transmis au Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et à 42 médias partenaires, Le Monde s'est intéressé aux liens entre la société américaine et Emmanuel Macron à l'époque où il était ministre de l'Economie (2014-2016)

  • information fournie par Le Figaro07.07.202219:19

    Le projet de loi sur le pouvoir d'achat présenté jeudi en Conseil des ministres inclut un triplement du coup de pouce créé après la crise des gilets jaunes. Le quinquennat enfin lancé, les premiers projets de loi se dévoilent

  • information fournie par France 2405.07.202218:11

    Le Premier ministre israélien Yair Lapid a exhorté, mardi lors d'une visite à Paris, Emmanuel Macron à reprendre une proposition que le président français avait émise en 2018 à propos de l'accord sur le nucléaire iranien, déclarant que l'impasse diplomatique avec Téhéran menaçait de donner lieu à une course à l'armement régionale.

  • information fournie par Reuters05.07.202217:53

    (Actualisé tout du long avec entretien Lapid-Macron) par Dan Williams PARIS, 5 juillet (Reuters) - Le Premier ministre israélien Yair Lapid a exhorté, mardi lors d'une visite à Paris, Emmanuel Macron à reprendre une proposition que le président français avait émise en 2018 à propos de l'accord sur le nucléaire iranien, déclarant que l'impasse diplomatique avec Téhéran menaçait de donner lieu à une course à l'armement régionale. Alors que l'administration du président américain Joe Biden cherche à réintégrer l'accord signé par les Etats-Unis en 2015 puis dénoncé par Donald Trump en 2018, des responsables israéliens laissent entendre en privé que les puissances européennes parties prenantes du pacte ont adopté une ligne plus dure que Washington à l'égard de Téhéran

  • information fournie par Reuters05.07.202207:37
    1

    par Dan Williams JERUSALEM (Reuters) - Le Premier ministre israélien Yair Lapid entend presser mardi le président français Emmanuel Macron à adopter une position plus rigide et plus pressante dans les négociations visant à rétablir l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a déclaré un représentant israélien. Au cours de ce qui constitue son premier déplacement à l'étranger depuis qu'il a pris la tête d'un gouvernement intérimaire la semaine dernière, Yair Lapid va aussi prévenir que le mouvement libanais Hezbollah, aligné sur l'Iran, "joue avec le feu", a ajouté le représentant

  • information fournie par Reuters05.07.202206:27

    par Dan Williams JERUSALEM, 5 juillet (Reuters) - Le Premier ministre israélien Yair Lapid entend presser mardi le président français Emmanuel Macron à adopter une position plus rigide et plus pressante dans les négociations visant à rétablir l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, a déclaré un représentant israélien. Au cours de ce qui constitue son premier déplacement à l'étranger depuis qu'il a pris la tête d'un gouvernement intérimaire la semaine dernière, Yair Lapid va aussi prévenir que le mouvement libanais Hezbollah, aligné sur l'Iran, "joue avec le feu", a ajouté le représentant

  • information fournie par Reuters04.07.202218:09

    (Actualisé avec Emmanuel Macron, motion de censure, Braun, Abad) par Myriam Rivet et Sophie Louet PARIS, 4 juillet (Reuters) - Emmanuel Macron a exhorté lundi les membres de la nouvelle équipe d'Elisabeth Borne à des "transformations profondes" pour garantir à la France son "indépendance" et aux Français des "progrès", prenant acte de "l'absence de volonté" des partis de gouvernement de nouer un accord. Deux semaines après le revers du camp présidentiel aux élections législatives, le gouvernement "Borne 2" est entré en fonction lundi avec la délicate mission de mener les réformes ambitieuses voulues par le chef de l'Etat par-delà les clivages d'une Assemblée nationale fragmentée

  • information fournie par Reuters04.07.202216:35
    18

    PARIS (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a déclaré lundi, en préambule du conseil des ministres, prendre acte de l'absence de volonté des partis de gouvernement de participer à un accord de gouvernement. "La Première ministre m'a rendu compte vendredi des consultations conduites la semaine dernière

  • information fournie par Reuters04.07.202216:27

    PARIS, 4 juillet (Reuters) - Le président Emmanuel Macron a déclaré lundi, en préambule du conseil des ministres, prendre acte de l'absence de volonté des partis de gouvernement de participer à un accord de gouvernement. "La Première ministre m'a rendu compte vendredi des consultations conduites la semaine dernière

  • information fournie par Reuters04.07.202213:33
    17

    par Myriam Rivet et Sophie Louet PARIS (Reuters) - Deux semaines après le revers du camp présidentiel aux élections législatives, le gouvernement "Borne 2" entre en action lundi avec la délicate mission de mener les réformes ambitieuses voulues par Emmanuel Macron par-delà les clivages politiques d'une Assemblée fragmentée. Un conseil des ministres aura lieu à 16h00, a annoncé l'Elysée

  • information fournie par France 2404.07.202212:29
    1

    Parité, équilibres politiques, cas Damien Abad : l'Élysée a annoncé lundi la composition du nouveau gouvernement, pour enfin lancer le second quinquennat du chef de l'État. Les explications de Bruno Cautrès, chercheur au CNRS au CEVPOF

  • information fournie par France 2401.07.202217:23

    Emmanuel Macron et le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese ont affirmé vendredi 1er juillet leur volonté de "rebâtir la confiance" entre leurs deux pays, gravement abîmée par l'annulation par Canberra d'un gigantesque contrat d'achat de 12 sous-marins français. Les précisions de James André, journaliste France 24

  • information fournie par Reuters01.07.202213:33

    PARIS, 1er juillet (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron, qui a reçu vendredi le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese à l'Elysée pour un déjeuner de travail, a salué sa volonté de "rebâtir une relation de confiance" entre Paris et Canberra, après la crise liée à l'annulation d'un contrat d'environ 40 milliards de dollars portant sur une commande de 12 sous-marins français. "Ce déplacement (

  • information fournie par Reuters30.06.202221:12
    11

    LISBONNE (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu'un cadre juridique était nécessaire pour empêcher l'exploitation minière en eaux profondes de continuer, et a appelé les pays à mettre leurs ressources financières et scientifiques pour mieux comprendre et protéger les fonds marins. L'intérêt pour l'exploitation minière des fonds marins grandit, mais les organisations environnementales et certains gouvernements demandent à ce qu'elle soit ou interdite ou encadrée par des règles appropriées

  • information fournie par Reuters30.06.202221:06

    LISBONNE, 30 juin (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu'un cadre juridique était nécessaire pour empêcher l'exploitation minière en eaux profondes de continuer, et a appelé les pays à mettre leurs ressources financières et scientifiques pour mieux comprendre et protéger les fonds marins. L'intérêt pour l'exploitation minière des fonds marins grandit, mais les organisations environnementales et certains gouvernements demandent à ce qu'elle soit ou interdite ou encadrée par des règles appropriées

  • information fournie par France 2430.06.202214:33
    1

    L'Otan, dont le sommet à Madrid s'achève jeudi, a promis de soutenir l'Ukraine aussi longtemps que nécessaire face à la "cruauté" de la Russie, un soutien dénoncé par le président russe qui a fustigé les "ambitions impérialistes" de l'Alliance. Emmanuel Macron s'est exprimé lors du dernier jour du sommet

  • information fournie par Reuters30.06.202213:52

    PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a salué jeudi l'adoption du nouveau concept stratégique de l'Otan, à l'occasion d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet de l'Alliance à Madrid. Ce "document fondamental" aux yeux du président français "prend acte du nouvel environnement de sécurité créé par l'agression de la Russie contre l'Ukraine" et "il consacre également la coopération structurante entre l'Union européenne et l'Otan", a-t-il souligné

  • information fournie par Reuters30.06.202213:46

    (actualisé avec citations supplémentaires) PARIS, 30 juin (Reuters) - Emmanuel Macron a salué jeudi l'adoption du nouveau concept stratégique de l'Otan, à l'occasion d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet de l'Alliance à Madrid. Ce "document fondamental" aux yeux du président français "prend acte du nouvel environnement de sécurité créé par l'agression de la Russie contre l'Ukraine" et "il consacre également la coopération structurante entre l'Union européenne et l'Otan", a-t-il souligné

  • information fournie par Reuters30.06.202213:38

    (actualisé avec déclarations supplémentaires) PARIS, 30 juin (Reuters) - L'Otan n'est pas en guerre et la Russie porte seule la responsabilité du conflit en Ukraine, a déclaré jeudi le président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet de l'Alliance à Madrid. "Si le continent européen n'est plus en paix, l'Alliance atlantique pour autant n'est pas en guerre", a déclaré le président français en soulignant que "la Russie porte seule la responsabilité de cette guerre ainsi que les conséquences graves qu'elle impose au monde entier"