Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus : faut-il profiter de la baisse pour investir en bourse ?
Mingzi20/03/2020 à 11:20

Faut-il profiter de ce contexte pour acheter des actions en vue de profiter d'un prochain rebond ? (Crédit photo: 123RF)

La crise du coronavirus a pris une dimension mondiale, faisant chuter de manière spectaculaire les marchés financiers. Faut-il saisir cette opportunité et acheter des actions en vue de profiter d'un prochain rebond ou faut-il au contraire faire preuve d'une grande prudence et sécuriser ses placements ?

Faisant craindre un ralentissement de la croissance économique mondiale, l'épidémie de Coronavirus a fait plonger les marchés financiers. Alors qu'il culminait encore à plus de 6 000 points le 21 février dernier, le CAC 40 a dégringolé à 4 000 points en l'espace de seulement deux semaines, retombant à son niveau le plus bas depuis février 2016 et au même niveau qu'avant la crise de 2008.

Depuis le début de l'année, l'indice a perdu un peu plus de 30%. Sous l'effet de la crise sanitaire et de la guerre des prix initiée par l'Arabie Saoudite, le cours du pétrole est tombé à 36 $. Même l'or, habituellement valeur refuge en cas de crise des marchés financiers, a perdu plus de 4% en moins d'une semaine.

Faut-il profiter de ce contexte pour acheter des actions en vue de profiter d'un prochain rebond ou faut-il au contraire faire preuve d'une grande prudence et sécuriser ses placements ?

Les fondamentaux de l'économie sont solides

Pour certains experts, si la crise du Coronavirus met à mal les économies mondiales, les fondamentaux du système économique restent bons. La chute des marchés financiers est le résultat d'une cause externe et transitoire et ils devraient se reprendre dès la fin de l'épidémie.

Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État du Ministre de l'économie a déclaré il y a quelques jours à ce propos sur Cnews : «Nous avons aujourd'hui un système financier qui est beaucoup plus solide que pendant la crise de 2008 (...) C'est plutôt le moment de faire des bonnes affaires en Bourse aujourd'hui.»

Ces mêmes experts conseillent néanmoins de ne pas se précipiter et d'investir progressivement sur les marchés. En effet, la durée de la crise n'est pas connue et nous ne savons pas non plus si le niveau le plus bas a été atteint. 

Les États doivent prendre les mesures appropriées pour que le choc ne soit que temporaire

D'autres considèrent qu'il convient de rester très prudent car de nombreuses incertitudes demeurent encore sur les impacts économiques de la crise du Coronavirus et parce que la situation actuelle présente de nombreux points communs avec d'autres épisodes de krachs boursiers voire avec la crise de 2008.

Ainsi, selon Bloomberg, Christine Lagarde, la présidente de la BCE, a mis en garde les chefs d'État européens et les a invités à prendre des mesures afin de prévenir tout risque de choc économique. «L'Europe pourrait connaître un scénario qui rappellerait celui de la grande crise financière de 2008 si elle n'agit pas» a-t-elle prévenu.

«Certaines parties de vos économies pourraient s'effondrer» a-t-elle ajouté. Elle estime néanmoins que si la réponse des États européens est appropriée, le choc ne sera probablement que temporaire. 

Le réflexe de certains épargnants pourrait être de vendre ou d'arbitrer leurs actions vers des actifs sécurisés comme le fonds en euros des contrats d'assurance vie. Or, vendre quand la bourse baisse et acheter quand la bourse monte n'est pas la meilleure des stratégies ... Bien diversifier ses placements reste la meilleure approche pour limiter les risques.

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Jack_
    21 mars13:22

    En théorie ! On n'achètera jamais au plus bas, et ne revendrons jamais au plus haut, sauf rare coup de chance.. Il faut acheter quand c'est bas et non l'inverse, (on s'en serait douté). Le son du canon est une invitation à l'achat et malgré ceci, il faut prendre encore des précautions. Bonne chance.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer