1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Forum

GENFIT
13.150 (c) EUR
+0.69% 
indice de référenceSBF 120

FR0004163111 GNFT

Euronext Paris données temps réel
  • ouverture

    13.110

  • clôture veille

    13.060

  • + haut

    13.310

  • + bas

    12.920

  • volume

    281 367

  • valorisation

    511 MEUR

  • capital échangé

    0.72%

  • dernier échange

    27.03.20 / 17:35:19

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    12.500

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    13.800

  • rendement estimé 2020

    -

  • PER estimé 2020

    Qu'est-ce que le PER ?

    Fermer

    -

  • dernier dividende

    -

  • date dernier dividende

    08.05.19

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer
    PEA-PME

    Qu'est-ce que le PEA-PME ?

    Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

  • + Liste

Retour au sujet GENFIT

GENFIT : news tradingsat

lebroker
15 févr. 202007:44

Genfit : Avant le verdict prochain sur la molécule de Genfit, l'enjeu pour le secteur a bien diminué

Signaler un abus

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

37 réponses

  • lebroker
    15 février 202007:46

    (BFM Bourse) - Les résultats de la phase finale des essais de la molécule phare de la biotech française sont attendus avant la fin du premier trimestre. Une échéance longtemps redoutée par les acteurs du secteur, craignant qu'un échec ne coupe durablement l'appétit des investisseurs pour le secteur. Mais la stature boursière de Genfit a nettement diminué depuis cinq ans. Et de nombreux échecs cliniques dans sa spécialité, la NASH, ont largement préparé le terrain à une mauvaise nouvelle potentielle.

    Il arrive à Goldman Sachs de se tromper, et pas seulement au sujet du pétrole. La banque d'investissement américaine avait spectaculairement fait fausse route en prédisant en 2008, au pic de la hausse des matières premières, un pétrole à 150-200 dollars le baril sous six mois à deux ans. Elle n'a guère été plus clairvoyante en annonçant en début d'année dernière que 2019 serait "l'année de la NASH" pour le secteur des biotechs. Les déceptions relatives aux projets de traitement de cette maladie silencieuse du foie, mise en avant en France par le journaliste Pierre Menès, se sont en effet accumulées l'an dernier.
    L'engouement pour la NASH s'est essoufflé au gré des échecs cliniques de la concurrenceEt la valorisation des plus sérieux candidats -dont le lillois Genfit- à la mise sur le marché d'un traitement de cette "stéatohépatite non alcoolique", à laquelle il n'existe pas de réponse médicamenteuse alors qu'elle concerne un pourcentage important de la population, est tombée à un plancher de plusieurs années à l'automne (avant de rebondir quelque peu en fin d'année).

    Paradoxalement, l'érosion de l'intérêt des investisseurs pour la NASH, et la prise de conscience de l'ampleur des obstacles avant de faire une réussite commerciale des projets en cours, est sans doute une bonne nouvelle pour le secteur français des biotechnologies.

    À la faveur d'une envolée ahurissante entre 2012 et 2014 (le cours avait été multiplié plus de trente fois), la société co-fondée et dirigée à l'époque par Jean-François Mouney avait été la première biotech tricolore à passer la barre du milliard d'euros de capitalisation, en repositionnant sur la NASH (reconnue priorité sanitaire par l'agence américaine du médicament) une molécule initialement développée pour les maladies cardio-vasculaires, le GFT-505, baptisée depuis élafibranor.
    Succès au Nasdaq malgré une déception majeure en 2015

    En mars 2015, le cours avait perdu 44% en une séance à cause de l'échec d'un essai important, où le critère principal de mesure d'efficacité d'élafibranor n'avait pas été atteint de manière statistiquement significative. La firme établie à Loos, à deux pas du CHU de Lille, s'est efforcée de relativiser cette déception, mettant notamment en avant le fait que l'efficacité était apparue plus flagrante sur certains patients les plus atteints.

    Malgré ce repli, Genfit a conservé une certaine attraction, à la faveur d'avancées parallèles de ses programmes (sur le développement de biomarqueurs de la maladie ou d'un essai de la molécule dans une maladie rare du foie) et, parfois, de rumeurs d'intérêt d'un laboratoire tel que Novartis.
    Un cours de Bourse reflétant des attentes nettement moins ambitieuses depuis cinq ans

    Si en cinq ans la capitalisation a fondu de plus de 70%, par rapport aux cimes foulées en 2015, l'entreprise a ainsi pu continuer à se financer, bouclant en particulier son IPO au marché de référence, le Nasdaq américain (levant 155,4 millions de dollars au total, avec l'exercice par les banques de leur option de surallocation) et en signant un accord rémunérateur avec un acteur chinois, Terns.

    Toutefois, la litanie des échecs des derniers mois -notamment celui de Conatus et de CymaBay, ou encore l'abandon implicite du projet du géant Gilead dans ce domaine, a en effet obligé les investisseurs à réduire réduit leurs anticipations vis-à-vis du marché de la NASH. Et accru au contraire la prime de risque sur Genfit.
    Un impact à relativiser en cas de mauvaise nouvelle

    À quelques semaines de l'annonce des premiers résultats de la dernière phase clinique (phase 3), soit les analyses des biopsies du foie des 1.000 premiers patients après 72 semaines de traitement, l'enjeu reste déterminant pour l'avenir de Genfit. Mais le fait même que le titre a déjà purgé une bonne partie de son envolée suggère que les investisseurs passeront plus rapidement à autre chose en cas d'échec. Le verdict quel qu'il soit sur élafibranor ne sera pas l'ordalie redoutée à l'échelon du secteur biotechnologique tricolore.

    Signaler un abus

  • Jonas75
    15 février 202008:11

    Vraiment un article ridicule. Le marché ne disparaît pas spontanément comme ça et si Genfit a toujours pu financer ses recherches à coup de millions et via des partenariats c'est qu'il y a bien un raison derrière, oui peut-être que la molécule est finalement efficace  avec la nouvelle définition et ça ceux qui connaisse la société le savent.

    Les autres commentent en racontant comme toujours n'importe quoi

    Signaler un abus

  • Jonas75
    15 février 202008:15

    "Mais le fait même que le titre a déjà purgé une bonne partie de son envolée suggère que les investisseurs passeront plus rapidement à autre chose en cas d'échec. Le verdict quel qu'il soit sur élafibranor ne sera pas l'ordalie redoutée à l'échelon du secteur biotechnologique tricolore."

    Oui vu que le cours est très bas alors il ne remontera jamais même si les résultats sont bons. MDR
    SI Genfit réussi alors tout le secteur en profitera et l'inverse est vrai également.
    Ce journaliste essaye de minimiser l"impact de Genfit, il se trompe ama

    Signaler un abus

  • Bodhgaya
    15 février 202008:58

    IL me semble que je viens de mettre une reco sur la news tradingsat, alors que c'est le contraire de ce que je voulais faire vu le niveao o, pour ne pas dire erroné de l'article (notamment dans la partie évoquant le fait que genfit a essayé de relativiser un "échec" de la phase 2b en 2015, alors qu'il s'agissait bien, FDA comprise, de remettre les pendules à l'heure sur la NASH et le niveau à pertir duquel on pouvait considérer un patient comme ayant réellement besoin d'être soigné !)Donc, virtuellement, j'ôte cette reco pure fruit de ma tremblotte du matin !

    Signaler un abus

  • Jonas75
    15 février 202009:06

    En cas d'echec tout le secteur de la biotech en France sera encore plus purgé.
    Cette article semble avoir été commandité par des fonds investis dans les biotech FR pour rassurer les PPs au cas où
    LOL de LOL

    Signaler un abus

  • AKIL57
    15 février 202009:17

    Toujours la même manipulation au sujet des résultats de ph2  ...

    Signaler un abus

  • M6308011
    15 février 202009:20

    J'espère un regain spéculatif avant les résultats à la hausse lol. 

    Signaler un abus

  • Mig737
    15 février 202009:21

    "En mars 2015, le cours avait perdu 44% en une séance à cause de l'échec d'un essai important, où le critère principal de mesure d'efficacité d'élafibranor n'avait pas été atteint de manière statistiquement significative. La firme établie à Loos, à deux pas du CHU de Lille, s'est efforcée de relativiser cette déception, mettant notamment en avant le fait que l'efficacité était apparue plus flagrante sur certains patients les plus atteints."
    Et oui, l'échec est tenace, ils auraient pu dire que l'étude de Genfit a mis en évidence qu'il faut traiter les Nash avancées et permis ainsi aux instances sanitaires de redéfinir ce qu'est la résolution Nash en se basant sur les résultats cliniques de Genfit. Ils auraient même pu ajouter qu'avec ces nouveaux critères Genfit avait réussi son étude clinique, mais non...

    Signaler un abus

  • chatry15
    15 février 202009:37

    On se demande si les "journaleux" qui parlent de la Nash ont la compétence pour ça. Cet article dit tout et son contraire, de manière qu'en cas d'échec, il l'avait prédit comme pour le succès. Il met le doute tout en signifiant que suite aux déboires des nombreux concurrents le secteur n'intéresse pas grand monde, mais que Genfit semble le mieux placé.
    Allez comprendre. Le genre d'article ridicule qui semble combler uniquement celui qui l'écrit.Pauvre "journaleux" qui n'a rien à faire ici!

    Signaler un abus

  • dany84
    15 février 202009:52

    bonjour a tousstes,, au lieu de faire un papier sur son ressenti de la situation actuelle de la nash , il aurait été plus judicieux d'aller poser des questions à des pros concernés par cette maladie ,

    Signaler un abus

  • phlmo
    15 février 202009:56

    C'est ce qui s'appelle,"écrire pour ne rien dire".

    Signaler un abus

  • dany84
    15 février 202009:58

    il doit être payé à la ligne

    Signaler un abus

  • remrub
    15 février 202010:04

    Cet article prouve bien qu'on faire dire à la réalité tout et son contraire; tout dépend du message qu'on faire passer. Je trouve que l'auteur de cet article n'est pas très honnête de ce point de vue et qu'il souhaite relativiser l'importance de la Nash et un éventuel succès de Genfit. la chasse est ouverte!

    Signaler un abus

  • m0000
    15 février 202011:37

    Texte pour le moins objectif par rapport à la réaction du marché. Seuls les résultats trancheront à mon avis.

    Signaler un abus

  • OcaFirst
    15 février 202012:04

    la réalité nous rattrape à grand pas  et le marché sera bcp mois important qu'on veuille nous le faire croire , c'est mon avis 

    Signaler un abus

  • GiveFive
    15 février 202020:21

    J'ai l'impression que cet article est très mal compris.

    Il dit simplement que personne n'y croit plus, ce qui explique en partie la faible capi de Genfit, l'autre raison étant la déception de mars 2015.

    En cas d'échec, la chute en serait donc amoindrie. Ce qui n'est pas dit mais qui va sans dire est qu'en cas de réussite, le remontée en serait donc plus spectaculaire.

    A AUCUN MOMENT, il n'est dit que le marché est moins important qu'évalué précédemment.

    Je ne vous rappelle pas les sommes astronomiques que les grosses pharmas sont prêtes à investir dans la Nash.

    Signaler un abus

  • ultra_13
    15 février 202022:37

    l'a un humour caustique lebroker , pseudo créé le 27/03/2015... ca ne vous rappelle rien???

    Signaler un abus

  • dany84
    15 février 202022:55

    serait ce une vieille connaissance de cette époque , tu penses à qui Alain 🤔

    Signaler un abus

  • Jonas75
    16 février 202001:46

    Il dit simplement que personne n'y croit plus, ce qui explique en partie la faible capi de Genfit, l

    Si personne n'y croyait plus alors explique moi pourquoi l'IPO et toutes les levées de fonds ont été sur-souscrits ?

    Signaler un abus

  • Jonas75
    16 février 202001:47

    On ne parle pas du deal avec Terns pour Elafibranor avec upfront, un des plus gros deal en Chine pour une seule molécule !!

    Signaler un abus

  • encorien
    16 février 202008:26

    Merci pour cet excellent article (;o))

    Signaler un abus

  • ultra_13
    16 février 202011:23

    dany84 je pencherai bien pou notre "bon" "mhachemisette..."

    Signaler un abus

  • dany84
    16 février 202011:28

    Alain ,,,,hachemi , à ma connaissance n'a jamais changé de pseudo

    Signaler un abus

  • ultra_13
    16 février 202012:19

    Dany, il y a un proverbe qui dit qu'il ne faut jamais dire jamais...vivement le dénouement qu'on puisse se rencontrer avec Pierre et Jacques dans un bon resto si tout le monde est OK of course

    Signaler un abus

  • dany84
    16 février 202012:36

    et que ce dénouement soit positif , et ce sera avec plaisir ,    sinon c'est resto du coeur 😩

    Signaler un abus

  • SALMER13
    17 février 202000:29

    Alain bonjour.Pour moi c'est OK, car depuis la 1re fois, je commence à avoir sérieusement faim.
    Dany bonjour.Et comment pourrait-il en être autrement.

    Signaler un abus

  • dany84
    17 février 202000:33

    Pierre ,,, on dit toujours les voies du seigneur sont impénétrable , on verra bien si elles le sont toujours 😇

    Signaler un abus

  • YVESTOU
    17 février 202015:17

    une analyse boursière  de l'évolution et du futur  possible  du cours du titre .  
    Mais  pas  une analyse  de la valeur intrinsèque de la molécule  dans la NASH  .   

    Signaler un abus

  • jjbosse
    17 février 202015:27

    une analyse objective du marché. Enfin un article honnete.

    Signaler un abus

  • hachemi7
    17 février 202015:28

    Salut Dany !

    Merci pour ton post 

    Signaler un abus

  • M4013904
    17 février 202015:30

    J'epere Une issue positive même si nous ?allons qu'a 30€

    Signaler un abus

  • hightrek
    17 février 202016:16

    Bon reflet de la situation... une certaine défiance a entraîné une baisse du titre après des années d'optimisme exagéré (?)
    Retour donc à une valorisation raisonnable en attendant les resusde phase 3

    Signaler un abus

  • M1531785
    17 février 202019:07

    Ce qui est pathétique c'est que la plupart lisent cet article avec aucune objectivité. Sous prétexte que ça ne va pas dans leur sens, à savoir Genfit doit faire x 10, et bien ils accusent les journalistes.L'éternelle rengaine des nuls qui ensuite partagent des fake news sans rien vérifier mais juste parce que ça va dans le sens de ce qu'ils croient ou de ce qu'ils veulent...

    Signaler un abus

  • tale1751
    17 février 202019:13

    Dany : ultra 13 c'est Alain (descroue) ? 😮

    Signaler un abus

  • cigale56
    17 février 202019:38

    Heuuu
    Je ne pense pas Tale
    A. D'écrou est théoriquement dans la région parisienne et non dans le 13.

    Signaler un abus

  • cigale56
    17 février 202019:39

    Descrou... 

    Signaler un abus

  • encorien
    20 février 202017:27

    ils se sont plantés ?

    Signaler un abus

Retour au sujet GENFIT

37 réponses

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le message

Fermer

Qui a recommandé ce message ?

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer