Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Zoom sur une question théorique fondamentale en matière d'investissement : "Les actions sont-elles réellement plus performantes que toutes les autres classes d'actifs sur le long terme ?"
information fournie par ODDO BHF AM 14/06/2024 à 11:53

ODDO BHF AM

ODDO BHF AM

Trois économistes britanniques - Paul Marsh et Mike Staunton de la London Business School et Elroy Dimson de l'université de Cambridge - ont entrepris un travail minutieux.

Ils ont retracé 35 marchés boursiers dans le monde entier en remontant aussi loin que possible pour vérifier une question théorique fondamentale en matière d'investissement : les actions sont-elles réellement plus performantes que toutes les autres classes d'actifs sur le long terme ?

Nous tirons quatre conclusions essentielles de cette étude et de notre propre expérience :

1) La proposition selon laquelle les actions devraient être un élément indispensable d'une stratégie d'investissement à long terme sur une longue période est bien étayée par des preuves empiriques. Les trois économistes montrent que les actions américaines ont rapporté une moyenne arithmétique de plus de 8 % par an en termes réels, après inflation, depuis 1900. Investir tôt dans les actions et à long terme signifie que vous bénéficiez de l'effet composé pendant plus longtemps.

En outre, le risque de perte lié aux investissements en actions est considérablement réduit si les investisseurs placent leur capital à long terme plutôt que de spéculer à court terme. De 1970 à 2023, un investisseur qui a investi dans le MSCI World à la fin d'un mois et qui a conservé son investissement pendant 15 ans n'a jamais perdu d'argent, hors inflation. Toutefois, les performances passées ne sont pas un indicateur fiable de l'avenir.

2) En 1900, l'Allemagne représentait 12,6 % du marché boursier mondial. Aujourd'hui, elle n'en représente plus que 2,1 %. Mais ce déclin n'est pas seulement dû au fait que l'économie allemande ne s'est pas bien comportée sur le long terme (ce qui est malheureusement vrai en temps de guerre et de politique économique malavisée) et que de nombreux marchés boursiers ont été ajoutés (ce qui est également vrai sur le long terme).

Non, la raison principale est que le marché boursier américain est devenu incroyablement important. Cela plaide en faveur d'une diversification mondiale et non d'une négligence du marché américain en raison du rendement élevé des capitaux propres des entreprises américaines.

(...)


Consultez l'intégralité de cet article dans le PDF ci-dessous :

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.