Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Zoom sur la tendance possible à la désinflation
information fournie par ODDO BHF AM08/03/2023 à 16:46

Compte tenu de la hausse rapide des taux d'intérêt des deux côtés de l'Atlantique, les valorisations des valeurs de croissance, pour lesquelles les bénéfices ne sont attendus que dans le futur, ont été mises sous pression.

Compte tenu de la hausse rapide des taux d'intérêt des deux côtés de l'Atlantique, les valorisations des valeurs de croissance, pour lesquelles les bénéfices ne sont attendus que dans le futur, ont été mises sous pression.

Dans ce Fund Insight, nous portons notre attention sur la tendance possible à la désinflation.

Compte tenu de la hausse rapide des taux d'intérêt des deux côtés de l'Atlantique, les valorisations des valeurs de croissance, pour lesquelles les bénéfices ne sont attendus que dans le futur, ont été mises sous pression. En revanche, les valeurs de rendement aux bénéfices stables ont été recherchées. Dans le même temps, la baisse des prix de l'énergie et la hausse des taux d'intérêt ont contribué à détendre la situation sur le front de l'inflation. Selon nous, l'inflation dans la zone euro devrait rester élevée en moyenne sur l'année, mais elle pourrait tomber à 3 ou 4 % d'ici la fin de l'année. Cela signifierait que l'inflation a connu son pic en octobre avec un taux d'inflation de 6 à 10 pour cent. Après le choc inflationniste de l'année dernière, 2023 pourrait devenir l'année de la désinflation, avec des taux d'inflation toujours élevés mais en baisse. Quel impact cette tendance aurait-elle sur les investissements ? Quels sont les classes d'actifs et les secteurs qui pourraient en profiter, et ceux qui seront perdants ?

En principe, un environnement désinflationniste est plus favorable aux valeurs de qualité, que nous privilégions, qu'un environnement d'inflation croissante. Les valeurs pétrolières et les matières premières bénéficient d'un environnement inflationniste, et grâce à la hausse des taux d'intérêt, les valeurs financières. Il s'agit de secteurs dont les entreprises sont moins susceptibles d'être sélectionnées en tant que valeurs de qualité. Les portefeuilles axés sur les valeurs de qualité sont donc à la traîne dans les phases inflationnistes, même si les perspectives à long terme de ces sociétés restent stables.

Le fait que les taux d'intérêt doivent augmenter pour lutter contre l'inflation exerce également une pression sur les valorisations des actions. Cela pèse particulièrement sur les valeurs de croissance, qui sont évaluées sur la base de bénéfices à long terme. Dans une moindre mesure, toutefois, les valeurs de qualité sont également touchées, tandis que les valeurs de rendement en bénéficient. Un environnement désinflationniste soutiendrait donc les valorisations des valeurs de qualité.

De nombreuses entreprises peuvent répercuter la hausse des coûts des intrants et même augmenter leurs marges bénéficiaires malgré l'inflation. Ce fut également le cas en 2021 et 2022, lorsque les marges des indices européens et américains ont atteint de nouveaux sommets. Les secteurs cycliques tels que le pétrole/les matières premières, l'automobile et l'industrie en ont le plus profité. Lorsque les marges diminuent en raison de la désinflation, ces secteurs subissent une pression plus forte, tandis que les marges des valeurs de qualité ont tendance à rester plus stables. Selon notre analyse, cela les rend plus attractifs en comparaison.

La hausse des taux directeurs ralentissant la croissance, la désinflation est généralement associée à une croissance économique plus faible et à une probabilité accrue de récession. Ce phénomène commence à peine à se manifester, notamment aux États-Unis, mais il pourrait devenir un problème dans le courant de l'année. Même en cas de récession, nous pensons que les actions de qualité sont mieux positionnées, car l'expérience a montré que les bénéfices de ces sociétés sont plus stables et font preuve de résilience même dans les phases de ralentissement.

Dans les portefeuilles des fonds ODDO BHF Polaris, nous poursuivons la stratégie de diversification sectorielle et régionale des portefeuilles que nous avons entamée l'année dernière. L'accent reste mis sur les facteurs de qualité tels qu'un rendement des capitaux propres plus élevé, des marges EBIT plus importantes, un endettement plus faible et une croissance des bénéfices plus stable. Avec des entreprises issues de secteurs tels que la santé, les logiciels et les biens de consommation de base, le portefeuille comprend un certain nombre d'actions qui, selon notre analyse, pourraient bénéficier d'une éventuelle tendance à la désinflation.


Aucune des entreprises susmentionnées n'est visée par une recommandation d'investissement.
Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Consultez l'intégralité de cet article dans le PDF ci-dessous

DECOUVREZ LES PRODUITS BOURSOMARKETS BOURSOBANK

Boursomarkets, des milliers de façon d'investir sans frais de courtage !

BoursoBank offre, à tous ses clients investisseurs, un accès à plus de 40 000 produits d’investissement (ETF, OPCVM, Warrants, Turbos, Certificats, crowdfunding, FIP-FCPI, Private Equity), à 0 € de frais de courtage ou 0 % de droits d’entrée sans condition.

Pour profiter de ces offres, il suffit de détenir un compte bourse BoursoBank.

Ces produits présentent un risque de perte en capital.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.