Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Warner Bros: Les grèves à Hollywood et la faiblesse du marché publicitaire pèseront sur 2024
information fournie par Reuters 08/11/2023 à 17:30

Le logo de Warner Bros Discovery

Le logo de Warner Bros Discovery

Le succès du film "Barbie" au box-office a permis à Warner Bros Discovery de dépasser les estimations de bénéfices trimestriels, mais deux grèves à Hollywood et la faiblesse du marché publicitaire pourraient peser sur ses bénéfices l'an prochain, ont averti mercredi les dirigeants du groupe.

Ces perspectives peu encourageantes faisaient chuter l'action Warner Bros de près de 17% à la Bourse de New York.

Si les scénaristes de cinéma et de télévision à Hollywood ont ratifié en septembre un nouveau contrat de trois ans mettant fin à leur grève de 148 jours, les membres du syndicat d'acteurs SAG-AFTRA poursuivent leur débrayage depuis juillet, ce qui perturbe la programmation de films pour 2024 et prive les groupes de médias d'un nouveau contenu à vendre.

Le directeur financier, Gunnar Wiedenfels, a signalé lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs un "risque réel" que les conséquences financières de la grève se prolongent jusqu'en 2024.

"Il devient de plus en plus évident que, tout comme 2023, 2024 aura sa part de complexité, en particulier en ce qui concerne la possibilité d'une poursuite de la faiblesse de la publicité", a déclaré Gunnar Wiedenfels. "Nous ne voyons pas quand la situation va s'inverser".

Le directeur général, David Zaslav, a indiqué que la production de contenus originaux avait été faible et que certaines sorties avaient du être repoussées, ce qui a entraîné une baisse du nombre d'abonnés à ses services de "streaming" au troisième trimestre.

Selon Gunnar Wiedenfels, le groupe verra "quelques centaines de millions de dollars" d'impact négatif sur son EBITDA en raison des effets de la grève, et "plusieurs centaines de millions de dollars" de flux de trésorerie positif en raison de la baisse des dépenses de production.

"Le grand succès du film Barbie est peut-être un événement unique qui ne se reproduira pas avant quelques années", a déclaré Michael Schulman, directeur des investissements chez Running Point Capital.

Le groupe né du rapprochement de WarnerMedia et Discovery a affiché au troisième trimestre un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement ajusté (Ebitda) de 2,97 milliards de dollars (2,78 milliard d'euros), supérieur aux attentes à 2,92 milliards de dollars, selon les données du LSEG.

Le chiffre d'affaires du groupe a atteint 9,98 milliards de dollars au troisième trimestre, en ligne avec les estimations.

Warner Bros a fait état d'un flux de trésorerie disponible sur la période de 2,06 milliards de dollars, contre 1,72 milliard de dollars au trimestre précédent.

Le groupe a enregistré une perte nette de 417 millions de dollars, en baisse par rapport à la perte nette de 2,3 milliards de dollars de l'année précédente.

(Rédigé par Samrhitha Arunasalam à Bangalore et Helen Coster à New York ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer et Blandine Hénault)

Valeurs associées

NASDAQ 0.00%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.