Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Vivarte cède Naf Naf au chinois La Chapelle pour €52 mlns
information fournie par Reuters11/04/2018 à 17:26

 (Actualisé avec montant de l'opération)
    PARIS, 11 avril (Reuters) - Vivarte  CHCAPV.UL  a annoncé
mercredi la vente de l'enseigne de prêt-à-porter féminin Naf Naf
à un consortium chinois mené par le groupe multimarques Shanghai
La Chapelle Fashion  6116.HK .
    L'accord conclu avec La Chapelle garantit à Naf Naf et ses
salariés "les meilleures conditions de reprise aujourd’hui, et
les meilleures perspectives de croissance demain", a souligné
dans un communiqué le président de Vivarte Patrick Puy.
    Le montant de la transaction s'élève à 52 millions d'euros,
a précisé La Chapelle.
    Outre le groupe chinois, qui réalise là sa première
acquisition en dehors de Chine, le consortium comprend le fonds
d'investissement Star Platinum Capital et la société East Links
International, qui fournit aux entreprises chinoises des
services de conseil, de financement, d’investissement et de
recherche de cibles à l’étranger. 
    Vivarte, qui était en grande difficulté financières, a cédé
de nombreuses enseignes pour se recentrer sur La Halle et
Besson, ainsi que sur ses marques de centre-ville Minelli, San
Marina, Cosmoparis et Caroll.    
    Vivarte avait annoncé en janvier être entré en négociations
exclusives avec Spartoo, spécialiste de la vente de chaussures
sur internet, en vue de lui céder l'enseigne André.  
    Naf Naf, qui compte 474 points de vente et corners dans le
monde et emploie près de 1.200 personnes, réalise un chiffre
d'affaires de 210 millions d'euros. Tous ses emplois seront
conservés.
    Vivarte a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard
d'euros à l'issue de son exercice 2016-2017. Son excédent brut
d'exploitation (Ebitda), ressorti à 84 millions d'euros, a
progressé pour la première fois depuis six ans et sa perte nette
a été réduite à 305 millions d'euros, contre 672 millions.
    Après une nouvelle restructuration de sa dette, finalisée en
juin 2017 et qui a vu 172 créanciers abandonner 864 millions
d’euros de créances, la dette brute globale du groupe totalisait
574 millions d’euros à la fin de l'exercice 2016-2017, pour un
ratio de dette nette/Ebitda de 4,7, contre 18,5 un an plus tôt. 
    
    Le communiqué: https://bit.ly/2v4bAmC

    <^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Le communiqué :    https://bit.ly/2v4bAmC
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^>
 (Dominique Rodriguez, avec Pascale Denis, édité par Jean-Michel
Bélot)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.