1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Valeurs moyennes : les 10 convictions de Portzamparc pour le second semestre
Boursorama18/07/2017 à 13:20

Une progression de 43,5%. C'est la performance de la liste de convictions de Portzamparc pour le premier semestre à comparer à +22,4% pour le CAC Mid & Small et 6% pour le CAC 40. 

C'est donc fort de ce très bon bilan que le bureau d'analyses présentait  mercredi 5 juillet ses valeurs moyennes préférées pour le second semestre. Cette liste est différente de la short list de cinq valeurs que Portzamparc publie et fait  varier tous les mois.

Selon le bureau d'analyses, le contexte reste porteur en Europe avec le recul du chômage et le dynamisme du crédit. Portzamparc met également en avant la hausse des bénéfices par action attendue à 15,2% cette année. Mieux, elle a été relevée par rapport aux +14,5% attendus en début d'année. Les valeurs moyennes continuent également à surperformer les grandes depuis 2012, avec une performance relative du CAC Mid & Small sur le CAC 40 de +10,3% depuis le début de l'année

Rançon de la gloire, le bureau reconnaît cependant que l'amélioration de l'économie est déjà bien intégrée dans les prévisions et que les valorisations sont élevées retrouvant un plus-haut de 2009 avec un PER du CAC Mid & Small à 12 mois de plus de 20. Autre signal à prendre en compte, les valeurs de l'indice cotant sous leur actif net est à un plus bas depuis 2007 à 14%, après 28% il ya un an et 20% en décembre 2016.

Raison de plus pour être sélectif. Portzamparc a donc procédé de nombreux arbitrages au sein de sa liste de convictions qui comprenait Le Noble Age, Ipsen, Chargeurs, Fountaine Pajot, Bastide, MGI Coutier, Akka, Teleperformance, Biomérieux, Witbe et Bourbon. De tous ces paris, seuls deux sont perdants : Witbe et Bourbon. Pour le reste, les valeurs sorties ont davantage été choisies parce qu'elles avaient atteint leur objectif de cours.

Parmi les valeurs qui restent des convictions de Portzamparc au second semestre, on retrouve Biomérieux, Chargeurs et Teleperformance.

Biomérieux : Portzamparc est à renforcer avec un objectif de cours de 215 euros. Il reste convaincu par les perspectives de croissance de Biofire et notamment du test FilmArray. Parmi les autres facteurs positifs, il identifie la reprise de la croissance en Asie et un poids des devises moins important qu'anticipé. Parmi les risques, le lancement de FilmArray en Europe, bien que positif sur le moyen terme pourrait être lent à cause des lourdeurs réglementaires du Vieux Continent. Aux Etats-Unis, la fin de l'obamacare limite la visibilité. Quant à la valorisation, elles est élevée, au-dessus de sa moyenne historique mais c'est, selon le groupe, celle d'une valeur défensive de croissance, un des meilleurs profils boursiers possibles.

Chargeurs : le bureau d'analyses est à l'achat avec un objectif de cours de 28 euros. Il notamment apprécie la maîtrise des coûts, l'amélioration du mix produit et la forte rentabilité des capitaux engagés du spécialiste de l'enduction. Autre catalyseur de hausse : la croissance externe avec des acquisitions qui seraient rapidement créatrices de valeur grâce à une intégration rapide. Parmi les risques : Portzamparc met en avant l'exposition de l'activité au dollar pour ce groupe qui fait 93% de ses ventes hors de France et l'exposition aux matières  premières que sont le polyéthylène et le polyester.

Teleperformance : Portzamparc est à acheter avec un objectif de cours de 140 euros par action. Le spécialiste des centres d'appels devrait surperformer un marché dont la croissance est estimée à 5% par an, grâce à sa capacité à gagner des parts de marché et à accompagner les clients de manière gobale. Attention toutefois à la hausse des coûts salariaux dans certains pays (Mexique, Indonésie, Philippines) et au risque de réputation en cas de faille informatique.

Voilà pour les valeurs qui restent dans la liste. Elles sont rejointes par sept nouvelles

Albioma : achat avec un objectif de cours de 23 euros. Le bureau d'analyses mise sur un bond des résultats en 2018 pour le producteur d'électricité de base grâce à la mise en service de Galion2 et Tac fin 2017. Il table sur une hausse de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) récurrent de 25 à 30 millions d'euros. Les risques : l'évolution de la monnaie brésilienne et un retard sur les projets.

Highco : achat avec un objectif de cours de 7,80 euros. Le spécialiste des services marketing promotionnels offre "un profil de qualité à un prix modéré". Le groupe est de surcroit en train d'évoluer "d'un profil de consommation à un profil technologique" alors que le digital représente 47% de la marge brute en 2016 contre 15% en 2010.

IGE+XAO : renforcer avec un objectif de cours de 110,80 euros. La croissance régulière de l'éditeur de logiciels (conception assistée par ordinateur dans le domaine de l'électricité) pourrait accélérer alors qu'il poursuit son développement géographique et veut pénétrer de nouveaux pays (Suède, Norvège, Corée du Sud). Le bureau d'analyses mise sur une poursuite de l'amélioration de la rentabilité avec un objectif de marge opérationnelle supérieure à 30% à terme.

Ipsos : achat avec un objectif de cours de 43,50 euros. Le bureau d'analyses met en avant une faible valorisation et un potentiel en cas de cession du groupe. FFP est en effet récemment sorti du capital et il pourrait être suivi par Sofina. Cette recomposition de l'actionnariat pourrait donner lieu à un rachat par les managers du groupe (LMBO). Parmi les bémols du dossier, la marge opérationnelle qui n'a pas atteint les 11% visés par le plan stratégique New Way.

LDC : achat avec un objectif de cours de 130 euros. Le leader de la volaille pourrait croitre à l'international par croissance externe. Le groupe se dit prêt à accélérer les acquisitions, quitte à les payer un peu plus cher (8-10 fois l'Ebitda). LDC présente par ailleurs un bilan solide avec une trésorerie nette supérieure à 180 millions d'euros et une génération de cash supérieure à 200 millions d'euros par an.

Maisons France Confort : achat avec un objectif de cours de 77 euros. Le promoteur immobilier bénéficie de prises de commandes dynamiques (+17,8% à fin mars en volume et +21,5% en valeur) pour une croissance organique attendue de 15,5% sur l'année. Portzampar estime la valorisation attrayante "au regard des perspectives de croissance du marché de la construction et des leviers opéraitonnles généres par les volumes et l'intégration de l'Atelier des Compagnons".

SQLI : achat avec un objectif de cours de 52,60 euros. Portzamparc mise sur "le rattrapage continu des marges" pour la SSII spécialisée dans le développement des technologies Internet. SQLI est aussi une cible potentiell dans un secteur en concentration.

Parallèlement à sa liste de convictions pour le second semestre, Portzamparc a dévoilé la composition de sa short list de juillet : Séché Environnement et Trigano sortent pour laisser la place à Albioma et MGI Coutier qui rejoignent Bastide, Biomérieux... et SQLI.

Laurent Grassin (redaction@boursorama.fr)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.37%
Euronext Paris +1.12%
Euronext Paris -1.79%
Euronext Paris +0.99%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris +1.84%
Euronext Paris -0.82%
LDC
Euronext Paris -0.97%
Euronext Paris -0.22%
Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer