1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Le marché automobile US au plus haut depuis juillet 2005
Reuters02/10/2015 à 00:39

(Rpt avec renvoi aux tableaux) * Le marché US en hausse de 15,8% en septembre * Croissance à deux chiffres pour GM, Ford, Fiat Chrysler * Coup d'arrêt pour Volkswagen qui ne fait pas mieux que +0,6% par Sweta Singh 1er octobre (Reuters) - Le marché automobile américain a atteint en septembre son meilleur niveau depuis plus de dix ans, avec une croissance à deux chiffres des ventes des trois grands constructeurs de Detroit, la baisse des prix de l'essence comme des taux d'intérêt soutenant la demande de SUV et de pick-up. Les ventes du mois dernier ont aussi bénéficié du fait que la totalité du long week-end du Labor Day, traditionnellement faste pour les concessionnaires américains, était en septembre cette année pour la première fois depuis 2012. Selon le cabinet de recherche Autodata, le total des ventes a augmenté de 15,8% par rapport à septembre 2014 pour atteindre 1,44 million d'unités, soit un rythme annuel de 18,17 millions de voitures en données corrigées des variations saisonnières - un chiffre qui est le plus élevé depuis les 17,8 millions de juillet 2005. A ce rythme, le marché est bien parti pour égaler sur l'ensemble de 2015 son record de 17,8 millions d'unités qui remonte à 2000. Les trois grands constructeurs américains, General Motors GM.N , Ford F.N et la branche locale de Fiat Chrysler Automobiles FCAU.N , ont fait état d'une forte demande aux Etats-Unis qui tombe à point nommé compte tenu du ralentissement de la croissance du marché chinois. GM, le plus gros constructeur du pays, a annoncé une hausse de 12% de ses ventes mensuelles par rapport à septembre 2014, à 251.310 véhicules. "Les Etats-Unis créent des emplois, le revenu disponible augmente, les prix de l'énergie et les taux d'intérêt restent bas et les entreprises continuent d'investir, mais le fait est que la reprise a été lente", a déclaré Mustafa Mohatarem, chef économiste de GM. "L'économie a encore des marges de croissance et les ventes automobiles aussi", a-t-il ajouté. COUP D'ARRÊT POUR VOLKSWAGEN Chez Ford, les ventes ont bondi de 23% à 221.599 unités, la hausse atteignant 27% pour les SUV (sport-utility vehicles), leur meilleure performance en 12 ans. Les ventes de pick-up, elles, ont augmenté de 23,2%. Le constructeur table lui sur 18 millions de véhicules environ vendus le mois dernier aux Etats-Unis. De son côté, Fiat Chrysler a fait état d'une augmentation de 14% sur un an de ses ventes à 193.019 véhicule, grâce entre autres aux bonnes performances de sa marque Jeep, pour laquelle la progression a atteint 40%. "Dans un contexte favorable à l'ensemble du secteur, nous sommes parvenus à réaliser nos meilleures ventes pour un mois de septembre depuis 15 ans et notre 66e mois consécutif de croissance des ventes en rythme annuel", s'est félicité Reid Bigland, directeur commercial du groupe aux Etats-Unis. Les japonais Toyota 7203.T , Honda 7267.T et Nissan 7201.T ont fait état de leur côté de hausses comprises entre 13 et 18%. Du côté des constructeurs allemands, Mercedes-Benz DAIGn.DE a vu ses ventes progresser de 6% et BMW BMWG.DE a accru les siennes de 4% mais Volkswagen VOWG_p.DE , empêtré depuis 10 jours dans le plus grave scandale de son histoire en raison d'une manipulation de tests d'émissions polluantes, a déjà commencé à en sentir les effets avec une hausse minime de 0,56% de ses ventes, à 26.141 véhicules. La commission de l'énergie et du commerce de la Chambre des Représentants a annoncé jeudi qu'elle entendrait Michael Horn, le patron de Volkswagen Group of America, le 8 octobre pour une audition consacrée au scandale. Paradoxalement, le bon chiffre des ventes de voitures en septembre plaide en faveur d'une hausse des taux de la Réserve fédérale qui serait préjudiciable pour le marché. En attendant, "la décision de la Réserve fédérale d'opter pour le statu quo (à sa réunion de septembre) devrait permettre au marché automobile américain d'afficher de bons résultats jusqu'à la fin de 2015", souligne Jeff Schuster, du cabinet de consultants LMC Automotive. Tableau des ventes par segments ID:nL3N12152Z Tableau des ventes par constructeur ID:nL3N121442 Tableau des 20 modèles les plus vendus ID:nL3N1214WD (Marc Angrand et Véronique Tison pour le service français)

Valeurs associées

Tradegate +0.02%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris 0.00%
Euronext Paris -100.00%
LSE -84.27%
XETRA -1.57%
XETRA -1.09%
NYSE -0.75%
NYSE -0.99%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 02/10/2015 à 00:39:46.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

11.09 -1.77%
5367.62 -0.15%
1.1221 -0.39%
62.25 +0.34%
21.235 -1.14%

Les Risques en Bourse

Fermer