Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA-Il faut "frapper fort" pour la relance, dit Yellen devant le Sénat
Reuters19/01/2021 à 19:48

(Actualisé avec début de l'audition, propos sur le dollar)

WASHINGTON, 19 janvier (Reuters) - Janet Yellen, choisie par Joe Biden pour occuper le poste de secrétaire au Trésor, a exhorté mardi le Sénat américain à "frapper fort" pour assurer la relance de l'économie américaine, ajoutant que les avantages d'une dette plus élevée l'emportaient sur les coûts.

Janet Yellen a notamment indiqué que son rôle en tant que secrétaire au Trésor serait d'aider les Américains à faire face aux derniers mois de l'épidémie.

Elle a également souligné la nécessité de reconstruire l'économie "afin de créer plus de prospérité pour davantage de gens et d'assurer que les travailleurs américains puissent être compétitifs au sein d'une économie globale qui l'est de plus en plus".

Joe Biden, qui prendra ses fonctions mercredi, a présenté la semaine dernière un plan de soutien de 1.900 milliards de dollars (1.570 milliards d'euros) en insistant sur la nécessité d'investir massivement pour relancer l'économie et accélérer la distribution des vaccins contre le coronavirus.

"Le président élu et moi-même ne proposons pas ce plan d'aide sans prendre en compte le fardeau de la dette de ce pays. Mais, à ce moment précis, avec des taux d'intérêt à des niveaux historiquement bas, la chose la plus intelligente que nous puissions faire est de frapper fort", a déclaré Janet Yellen devant la commission des Finances du Sénat.

"Je pense que les bénéfices l'emporteront largement sur les coûts, en particulier si nous nous soucions d'aider les gens qui sont dans la difficulté depuis très longtemps", a-t-elle ajouté.

FERMETÉ À L'ÉGARD DE LA CHINE

Le plan prévoit 415 milliards de dollars pour renforcer la lutte et la vaccination contre le COVID-19, environ 1.000 milliards d'aides directes aux ménages et quelque 440 milliards d'aides aux petites entreprises et aux municipalités les plus gravement touchées par la crise sanitaire.

La majorité des ménages américains devraient recevoir des aides directes de 1.400 dollars et les allocations chômage pourraient être relevées à 400 dollars par semaine, contre 300 actuellement, et prolongées jusqu'en septembre.

L'ancienne présidente de la Fed a également abordé la position du Trésor sur le Dollar, alors que Donald Trump s'est régulièrement prononcé contre le renchérissement du billet vert.

Selon elle, les Etats-Unis doivent s'opposer aux tentatives de manipulation de changes par d'autres pays dans le but d'obtenir un avantage commercial.

Janet Yellen a également désigné la Chine comme le principal concurrent stratégique des Etats-Unis, soulignant notamment la détermination de l'administration Joe Biden à sévir contre les pratiques "abusives, déloyales et illégales" de Pékin.

Si sa nomination est confirmée par le Sénat, ce qui ne fait guère de doute, Janet Yellen, qui a déjà reçu le soutien de tous les anciens secrétaires au Trésor, remplacera Steven Mnuchin mercredi.

(David Lawder, Andrea Shalal et David Shepardson, version française Patrick Vignal et Charles Regnier, édité par Jean-Philippe Lefief)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer