Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

USA : contraction record de 32,9% du PIB au 2e trimestre
Reuters30/07/2020 à 17:20

USA: CONTRACTION RECORD DE 32,9% DU PIB AU 2E TRIMESTRE

USA: CONTRACTION RECORD DE 32,9% DU PIB AU 2E TRIMESTRE

WASHINGTON (Reuters) - Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis s'est contracté de 32,9% en rythme annualisé au deuxième trimestre sous les effets de la pandémie de coronavirus, montre une première estimation publiée jeudi par la département du Commerce.

Cette contraction est la plus importante jamais enregistrée depuis 1947, année lors de laquelle cette statistique a été introduite par le gouvernement.

Le repli du PIB au T2 est plus de trois fois supérieur au précédent record enregistré, une contraction de 10% au T2 1958.

Les économistes attendaient en moyenne une contraction de 34,1% après un recul du PIB de 5% au premier trimestre.

Les indices boursiers en Europe et les contrats à terme sur les indices de Wall Street ont creusé leurs pertes après la publication de cette statistique.

Le CAC 40 parisien et le Stoxx 600 européen perdent autour de 2% tandis que les futures signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en baise de 1,2% environ.

L'essentiel de la contraction au deuxième trimestre s'est matérialisée en avril, avec une économie quasiment à l'arrêt en raison de la fermeture des commerces et des usines pour lutter contre la propagation du COVID-19.

Le rebond de l'activité à partir du mois de mai a été freiné par la recrudescence des contaminations, notamment dans les Etats du Sud et de l'Ouest, qui a ralenti la levée des mesures de confinement et menace de peser sur la croissance au troisième trimestre.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s'est inquiété mercredi de la recrudescence récente des cas de contamination aux Etats-Unis en disant qu'elle commençait à avoir un impact sur l'activité économique.

Il a également affirmé que le cours de l'économie dépendrait très largement de l'évolution de la pandémie et des mesures prises pour la contenir, laissant ainsi entendre que la Fed, qui a laissé mercredi sa politique inchangée, pourrait être conduite à déployer de nouvelles mesures de soutien si la crise sanitaire s'aggravait.

Le déclenchement de la crise en mars a conduit la Fed à réduire l'objectif des "fed funds" de 150 points de base et à mobiliser dans l'urgence plusieurs milliers de milliards de dollars pour soutenir l'économie et les marchés financiers, ce qui a provoqué une envolée de la taille de son bilan.

(Lucia Mutikani, version française Patrick Vignal)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • davidpec
    30 juillet16:25

    Quand le taux trimestriel est annualisé, forcément c'est plus gros.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer