Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Une semaine sur les marchés : le récap du 7 au 11 décembre
Boursorama11/12/2020 à 19:35

(Crédits photo : Unsplash - Matthew Henry )

(Crédits photo : Unsplash - Matthew Henry )

Lundi 7 décembre

Le fait du jour

Après cinq semaines consécutives de progression, le CAC 40 se replie : -0,64%, à 5.573,38 points. L'aggravation de la crise sanitaire notamment aux Etats-Unis et l'impasse des discussions entre Britanniques et Européens sur la question du Brexit pèsent sur la tendance.

La Bourse de New York évolue en ordre dispersé. Alors que les investisseurs se tournent vers les grosses capitalisations offrant ainsi au Nasdaq une séance de hausse (+0,45% à 12.519,95 points), le Dow Jones et le S&P 500 cèdent respectivement 0,49% à 30.069,79 points et 0,19%, à 3.691,96 points.

Valeur en vue

Kering (-2,08%) est pénalisé par une note d'UBS qui passe à «neutre» contre «acheter» sur le titre et abaisse son objectif de cours à 624 euros contre 660 euros.

Par ailleurs, Société Générale annonce une réorganisation de sa banque de détail en France via un projet de rapprochement entre les enseignes Crédit du Nord et Société générale et un développement accru de sa filiale Boursorama. D'abord bien orienté, le titre a finalement basculé dans le rouge (-2,73%) pénalisé comme tout le secteur bancaire pour la menace d'un "no-deal" entre Londres et Bruxelles.

Mardi 8 décembre

Le fait du jour

Les incertitudes sur l'issue des discussions entre Londres et Bruxelles sur la question du Brexit relayent au second plan le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Royaume-Uni, pourtant signe d'une normalisation progressive de la situation. Nouvelle séance en territoire négatif pour le CAC 40 qui a toutefois considérablement réduit ses pertes en fin d'après-midi. L'indice termine sur une baisse de -0,23% à 5560,67 points.

Portés par les espoirs suscités par les vaccins dans la lutte contre la Covid-19, les indices terminent en territoire positif. Le Dow Jones gagne 0,35% à 30.173,88 points, le S&P-500 +0,28%, à 3.702,20 points et le Nasdaq de 0,50% à 12.582,77 points.

Valeur(s) en vue

Les banques sont toujours dans le rouge pénalisées par les incertitudes liées au Brexit et par l'échéance de la réunion de la BCE de ce jeudi. Crédit Agricole accuse la plus mauvaise performance du CAC 40 -2,66%. Société Générale se replie de 1,53%. BNP Paribas s'en tire de son côté un peu mieux que ses concurrentes : -0,49%.

Mercredi 9 décembre

Le fait du jour

Prudence et attentisme sont les maîtres-mots de cette séance à la veille de la réunion de la BCE. Le marché semble rester de marbre face aux dernières informations sur les vaccins, alors que la FDA, l'autorité de santé américaine, pourrait donner un premier feu vert à l'utilisation du vaccin de Pfizer et BioNTech dès jeudi. Après une ouverture dans le vert lui permettant de flirter avec les 5.600 points, la Bourse de Paris s'essoufle au fil de la séance pour finir à -0,25%, à 5.546,82 points.

A New York, la Bourse cède à des prises de bénéfices, notamment sur le segment technologique. A la clôture, le Dow Jones se replie de 0,35% à 30.068 points, le S&P 500 cède 0,79% à 3.672 points et le Nasdaq abandonne 1,94% à 12.338 points. 

Valeur(s) en vue 

STMicro décroche ( -11,80%). Les investisseurs sanctionnent le décalage d'un an, à 2023, de son objectif de 12 milliards de dollars de revenus et la révision à la baisse de ses prévisions de rentabilité à cet horizon. Le groupe franco-italien est confronté à des marchés moins dynamiques qu'anticipé lors de sa précédente réunion investisseurs en 2019.

Solutions 30 chute lourdement en fin de séance. Une violente dégringolade en Bourse provoquée par la diffusion d'un rapport anonyme cherchant "à démontrer des liens troubles entre l'entreprise et le crime organisé en Italie". Le titre lâche 18,69% en à peine deux heures avant la clôture. 

Jeudi 10 décembre

Le fait du jour

La crainte d'un échec des négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur l'après-Brexit continue de plomber la tendance. Dans le même temps, les annonces de la BCE sur une augmentation de 500 milliards d'euros de son programme d'achats de dettes (PEPP) et sa prolongation de neuf mois avaient largement été anticipées par le marché, et le laissent ainsi de marbre. Le CAC 40 progresse de 0,05% à 5.549,65 points.

Outre-Atlantique, la Bourse de New York termine la séance en ordre dispersé, sonnée par les mauvais chiffres du chômage. Les inscriptions ont augmenté de 853.000 lors de la semaine au 5 décembre contre 725.000 attendues par les analystes. Le Dow Jones recule de 0,23% à 29.999,26 points, le S&P 500 cède 0,13%, à 3.668,1 points tandis que le Nasdaq progresse de 0,54% à 12.405,81 points.

Valeur(s) en vue

La forte hausse des cours du pétrole profite aux valeurs de l'énergie : Total (+2,09%, plus forte hausse du CAC 40), TechnipFMC (3,68%), CGG (+2,63%). Pendant ce temps, le secteur bancaire est pénalisé des annonces sans réelle surprise de la BCE et par ses nouvelles prévisions économiques.

Vendredi 11 décembre 

Le fait du jour

Contrariée par le retard pris par Sanofi dans la course aux vaccins, la Bourse de Paris termine en baisse de 0,76% à 5.507,55 points. L'indice finit la semaine en repli de 1,81%, après cinq hausses hebdomadaires consécutives, et perd 7,87% depuis le 1er janvier.

Aux Etats-Unis, le sentiment général du marché se dégrade face à l'ampleur de la crise sanitaire et en l'absence de progrès des négociations sur un plan de relance. A 19h heure de Paris, les trois indices de la Bourse de New York évoluent dans le rouge. 

Valeur en vue

Solutions 30 annonce la suspension de sa cotation sur Euronext dès ce vendredi à 9h dans «un contexte de nouvelles tentatives de déstabilisation de la société et de ses actions».

Valeurs associées

Euronext Paris +1.23%
Euronext Paris +2.65%
Euronext Paris +0.19%
Euronext Paris -0.20%
Euronext Paris -0.92%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer